18-03-2019 07:33 PM Jerusalem Timing

Echec de l’assaut contre Gbagbo, "Israël" demande l’aide française

Echec de l’assaut contre Gbagbo,

Des tirs sporadiques d’armes lourdes et légères étaient entendus jeudi matin à Abidjan autour du palais et de la résidence du président ivoirien Laurent Gbagbo, visée par des tirs français mercredi soir.

Les forces du président ivoirien reconnu par la communauté internationale Alassane Ouattara ont échoué mercredi à s'emparer du chef de l'Etat sortant Laurent Gbagbo, retranché dans son bunker à Abidjan.

Les derniers fidèles de Gbagbo, lourdement armés, ont mis en échec l'assaut lancé dans la matinée par les combattants pro-Ouattara.
A 12H00 (locales et GMT), les tirs à l'arme lourde ont cessé près du palais et de la résidence, plongeant ces quartiers dans un calme inhabituel.
Ouattara a demandé à plusieurs reprises à ses troupes de garantir "l'intégrité physique" de son rival.

Jeudi matin, des tirs sporadiques d'armes lourdes et légères ont été entendus autour du palais et de la résidence de Gbagbo, ont rapporté des habitants et des journalistes de l'AFP.
Un hélicoptère de la mission onusienne Onuci survolait à basse altitude le secteur peu après 09H00 (locales et GMT).

L'assaut lancé par les combattants pro-Ouattara "est une tentative d'assassinat du président Gbagbo", a jugé le porte-parole de son gouvernement, Ahoua Don Mello. Il a accusé la force française Licorne d'avoir fourni "un appui aérien et terrestre", ce qu'a démenti Paris.

Outre la résidence et le palais, les derniers partisans de Gbagbo contrôlent le camp militaire d'Agban, le plus important du pays, près duquel ont été entendues aussi des fortes détonations.

Selon le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, le président ivoirien sortant dispose encore d'"un petit millier" d'hommes à Abidjan dont environ 200 à sa résidence.

"Sur Abidjan, l'Onuci a environ 2.250 hommes, sur un effectif total en Côte d'Ivoire de 10.000. La France a porté ses effectifs Licorne à 1.700, les groupes tactiques du président Ouattara représentent environ 2.000 hommes", a-t-il détaillé devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat.

Pour le chef de la diplomatie française Alain Juppé, la chute du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo interviendrait "inéluctablement", affirmant que la force française Licorne a été sollicitée par le gouvernement israélien pour exfiltrer ses diplomates en poste à Abidjan.

Cette demande intervient après l'exfiltration de l'ambassadeur du Japon dans la nuit de mercredi à jeudi,  et le ministre français a annoncé un redéploiement dans la matinée de la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci) dans le quartier diplomatique d'Abidjan.

A Abidjan, les habitants traumatisés par les récents combats restent pour la plupart terrés chez eux. Dans certains quartiers, les rues quasiment désertes étaient abandonnées aux pillards, l'eau et l'électricité sont coupées par endroits, les provisions de nourriture s'amenuisent. Dans d'autres un début de retour à la normale s'esquisse.

 Les affrontements à l'arme lourde dans Abidjan ont fait, selon l'ONU, des dizaines de morts et la situation humanitaire est devenue "absolument dramatique", la plupart des hôpitaux ne fonctionnant plus.