13-12-2018 01:15 PM Jerusalem Timing

S.Nasrallah: les vrais amis de la Syrie empêcheront sa chute

S.Nasrallah: les vrais amis de la Syrie empêcheront sa chute

Il a mis en garde contre les velleités d’un compromis américano-arabe pour liquider la cause palestinienne.

S.Nasrallah: les vrais amis de la Syrie empêcheront sa chuteLe secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a affirmé lors d’une intervention sur la chaine AlManar  ce mardi (30 avril) que les vrais amis de la Syrie empêcheront sa chute entre les mains des Américains, des Israéliens et des takfiris.

Sayed Nasrallah a ajouté que « l’objectif de la guerre en Syrie est de la détruire et d’en faire un Etat faible et fragile à l’instar de certains pays du printemps arabe ».

S’agissant du drone abattu par « Israël » au dessus de Haifa, Sayed Nasrallah a affirmé que « jusqu'à présent, les israéliens n'ont pas présenté des preuves, une vidéo, des débris...cette affaire pourrait être inventée. »

«Ceux qui croient, que la résistance est dans un état de faiblesse ou de confusion en raison des développements en Syrie, ont tort.»

Sayed Nasrallah a en outre fait état d'un compromis américano-arabe pour liquider la cause palestinienne.

Voici les principaux points de son discours :

Au nom de Dieu le Clément Le Miséricordieux

Louanges à Dieu Le Tout Puissant, à son Messager et Prophète Mohammad (p), aux gens de sa famille bénie, à se compagnons les plus fidèles,...

Je voudrais vous féliciter d’abord à l’occasion de la l’anniversaire de la fille du Prophète Mohammad (S) Sayeda Fatima al-Zahraa, et à l’occasion de la fête du travail.

Je voudrais évoquer quelques sujets aujourd’hui et en évoquer d’autres dans quelques jours à l’occasion de l’anniversaire de la radio libanaise Nour.

Le premier titre que je voudrais évoquer est le dossier israélien. Les Israéliens ont prétendu avoir abattu un drone lancé à partir du Liban au dessus de Haïfa. Les analystes israéliens ont rapidement accusé le Hezbollah d’être derrière cette opération noble qu’on n’a pas réalisé.

Certains parties au Liban (14 Mars) ont emboité le pas aux israéliens.

Le Hezbollah a tranché cette question en publiant un communiqué concis dans lequel il a démenti l’envoi de ce type de drone.

Si le Hezbollah n’a pas lancé ce drone quel partie l’a alors envoyé.

Dans les faits, les israéliens n’ont présenté jusqu’à présent aucune vidéo ni aucun debris de ce drone.

Tout le monde sait que le Hezbollah a le courage de revendiquer de telles actions surtout quand elles sont dirigées contre Israël. Et son passé honorable le prouve.

Ce drone n’est pas plus important et dangereux que le drone Ayoub (revendiqué par le Hezbollah) qui a survolé la Palestine et les environs de (l’installation nucléaire israélienne) de Dimona.

Jusqu’à présent, il n’y a pas de preuves, même la Finul (Force Intérimaire des Nations Unies au Liban) et les services de sécurité libanais n’ont pas confirmé qu’il a été lancé depuis le Liban, raison pour laquelle ce drone pourrait être une affaire montée de toute pièce.

Si on admet que ce drone est vraiment entré au Liban, quelle partie l’a donc lancé ? Les Israéliens n’ont jusqu'à présent pas déterminé d’où a été lancé ce drone ou son trajectoire… Les israéliens qui ont des liens avec les services de sécurité de plusieurs pays n’ont rien dit, c’est étrange, ou ils ne l’ont pas annoncé. Il n’y a toujours pas d'accusations au niveau officiel israélien.

Les différentes hypothèses

S.Nasrallah: les vrais amis de la Syrie empêcheront sa chuteLa 1ère  hypothèse, évoqué dans les médias israéliens, a pointé du doigt les Gardiens de la révolution iranienne. Ceci est inexact et irréaliste.

2ème hypothèse: celle qu'une partie tierce libanaise ou palestinienne, alliée au Hezbollah,  détienne la capacité d’envoyer ce drone survoler la Palestine. Il s’agit d’une simple hypothèse qui manque d’indices.

3ème hypothèse : il se peut qu'une partie non allié au Hezbollah , distincte d'Israël ait lancé ce drone depuis les territoires libanais ou autres, sous prétexte qu’Israël va sûrement accuser le Hezbollah. Et ce dernier va riposter dans cette période critique et par conséquent pousser le Liban vers la confrontation avec « Israël ».

4ème  hypothèse : celle qu'Israël a introduit ce drone au Liban, par air ou par mer, puis l’a renvoyé dans les territoires palestiniens  et l’a abattu, dans le but de créer une atmosphère de tension. Ceci est fort probable pour des raisons sécuritaires psychologiques.

Il faut être plus précis et nous allons suivre cette affaire.  

La situation dans la région est critique et délicate, ceci est vrai, et il y a une mobilisation au nord de la Palestine occupée, mais nous estimons qui ces actes sont liés aux développements en Syrie.

D’où les tentatives d'un règlement américano-arabe de la cause palestinienne surtout contre Gaza. Ici j’appelle les dirigeants de la résistance palestinienne a Gaza à la méfiance.

A ceux qui croient que la résistance est affaiblie

A ceux qui croient qu’en raison de ce qui se passe en Syrie ou en Irak, la résistance (Hezbollah) est dans un état de faiblesse et de confusion, nous leur disons qu'ils ont tort.  

Je mets en garde l’ennemi israélien et ses alliés contre toute bêtise ou agression contre le Liban.

La résistance est aux affuts et a son doigt sur la gâchette, et elle est prête et déterminée à défendre le Liban et nous allons triompher inchallah.

Le nombre des martyrs libanais et la manipulation des médias

S.Nasrallah: les vrais amis de la Syrie empêcheront sa chuteCes derniers temps, l’autre partie (l’axe américano-arabe) s’est mobilisée à tous les niveaux pour ternir l’image du Hezbollah…ils ont échoué et vont échouer dans l’avenir.  

Ça fait trente ans que nous sommes au cœur d'une guerre médiatique, psychologique et sécuritaire.

Leurs médias ont amplement exagéré le nombre des martyrs libanais tombés en Syrie. Certains ont parlé de 50 martyrs, de 138, de 200, et de 500 martyrs. Hier, la chaine AlArabiya a prétendu la mort de 30 martyrs en un seul jour.

En calculant les chiffres avancés par ces médias, le Hezbollah aurait perdu 1000 martyrs en Syrie. Or, qui pourrait cacher la moitié de ce chiffre dans un petit pays comme le Liban...

Détruire la Syrie

S’agissant de la Syrie, si on prend en considération les positions internationales, israéliennes et celles de  l’opposition on voit que leur objectif n’est plus de retirer la Syrie de l’axe de la résistance et du conflit arabo israélien ou d’évincer le régime.

Ils veulent détruire la Syrie en tant qu’Etat, détruire sa société, son armée, et son peuple.  Ils veulent faire de la Syrie un Etat faible et fragile à l’instar de certains pays du printemps arabe, dont je m'abstiens d'identifier. 

Ils veulent transformer la Syrie en un Etat incapable de prendre des décisions liées à ses richesses, en un pays où se confrontent les groupes armés liés aux services de renseignements étrangers .

Ils ne veulent pas un Etat fort en Syrie ils veulent la détruire et la rayer de l’équation et de l’influence régionale.

Beaucoup savent que ce que réclame l’opposition (intervention étrangère) constitue un vrai danger à la cause palestinienne et un retour en force des Américains dans la région, et par conséquent la liquidation de la cause palestinienne…

Depuis le début de la crise en Syrie, l’opposition a opté pour une solution militaire afin de renverser le régime. Elle en appelait à égorger les gens et sollicitait une intervention étrangère, en évoquant les armes chimiques.

Et dans ce contexte s’inscrivent les fatwas émises par des hommes de religion. Ces derniers appellent à l’assassinat de tous ceux qui soutiennent le régime. Selon eux, il est légitime de s’en prendre à tous ceux qui travaillent avec l’Etat, peu importe qu’ils soient des civils, des soldats, des savants ou des ignorants.  

Les appels au jihad datent depuis deux ans, ceci n’à rien avoir avec la participation du Hezbollah, comme ils le prétendent.

Cependant l’autre axe a dès le début appelé à une issue pacifique  et n’a pas émis de telles fatwas.

Ceux qui se prétendent être les amis de la Syrie refusent la solution pacifique, appellent à l’intervention et répriment même ceux qui au sein de l’opposition appellent au dialogue. Et nous avons leurs noms.

Or, ils ont prédit la chute du régime deux mois après le début de la crise, et depuis ils ne cessent de fixer des dates et de les renouveler..Deux ans se sont déjà écoulés.

Les vrais amis de la Syrie

Sachez que vous n’êtes pas capables de renverser Damas, nous vous disons que vous êtes incapables de renverser militairement le régime. Alors que vous ne combattez actuellement que l’armée syrienne et les comités populaires.

A l'heure actuelle, il n’y a pas de troupes iraniennes en Syrie. Sauf quelques experts iraniens qui sont en Syrie depuis des dizaines d'année mais pas de forces militaires iraniennes.

Mais si la situation s'empire, des Etats, des mouvements de résistance et d'autres forces seront dans l'obligation d'intervenir de manière efficace dans la confrontation sur le terrain

La Syrie compte dans la région et dans le monde de vrais amis qui ne permettront pas que ce pays tombe dans les mains des Américains, des Israéliens ou des groupes takfiri.

Comment ? On précisera plus tard.

Nous disons aux peuples islamiques, aux Syriens, à tous ceux qui se disent attristés par le sang versé en Syrie, à la Turquie à la Jordanie, à ceux qui ne veulent pas liquider la cause palestinienne œuvrez pour un compromis en Syrie.

La question des refugiés sera réglée quand les Syriens rentrent à leur pays après un compromis.

Œuvrez tous pour ce compromis. Et ne pariez pas sur les options militaires qui mènent à de grandes aventures.

Qosseir :

Durant ces derniers jours les agressions se sont amplifiées contre les villages dans la province de Qosseir (frontalière avec le Liban).

Plus de 30 000 Libanais, de différentes confessions, habitent dans cette région.

Au moment où on réclamait la trêve, les groupuscules armés la refusaient car ils avaient d’autres projets à exécuter.

Conformément à nos informations, certaines parties libanaises sont impliquées dans ces agressions, ce qui a poussé l’armée syrienne à affronter les agresseurs et à protéger ces villages.

Depuis 2 ans, certains libanais sont impliqués dans l’envoi de combattants en Syrie via la Turquie, la Jordanie et l’Irak. Et si vous voulez un jour on en dévoilera les noms et les détails.

Aussi, il est normal de notre part d'accorder toute l'aide possible et nécessaire pour épauler l'armée syrienne, les comités populaires et les habitants libanais.

Que peut faire l'Etat libanais? Est-il capable de déployer l'armée libanaise dans les villages syriens habités par des Libanais? Tout ce que l’Etat libanais peut faire est de protester auprès de la Ligue arabe qui finance ces groupes armés, en d’autres termes protester auprès du bourreau!

Il est du droit des Libanais qui habitent dans des villages syriens de se défendre. Nous n'hésiterons pas, de notre côté, à les défendre et nous ne les laisserons pas à la merci des groupes armés.

Ceux qui protègent le mausolée, empêchent la fitna

A Damas, il y a une région appelée Sayeda Zeinab, vu qu’elle abrite le tombeau de la petite fille du Prophète Mohammad (S), Sayeda Zeinab fille de l’imam Ali (S).  

Actuellement, certains groupuscules takfiris se trouvent à quelques centaines de mètres seulement du mausolée. Ils menacent de détruire le mausolée, et nous prenons aux sérieux leurs menaces. On a déjà vu leurs actes en Libye, au Mali, en Egypte, en Somalie, avant de voir comment répondre aux besoins des gens, ils commencent par détruire les tombeaux et les mausolées des pieux et vertueux.

En Irak on se rappelle comment ils ont détruit du mausolée des deux descendants du Prophète Mohammad (S).

Nous les chiites nous n’accusons pas les sunnites qui protégeaient ces mausolées depuis des centaines d’années,  notre problème les Sunnites et nous est avec les groupes takifiris.

La destruction du mausolée de Sayeda Zeinab aura des répercussions très graves et tout le monde perdra le contrôle de la situation.

Il ne suffit pas que la coalition de l’opposition se dit opposée à de tels actes.

Les pays qui financent ces groupes en assument la responsabilité et peuvent les empêcher.

En contrepartie, il y a des moudjahidines honnêtes qui sont prêts à défendre cet endroit et à tomber en martyre, ce sont eux qui empêchent la Fitna.

Otages libanais à Azaz

En dernier et à propos des otages libanais enlevés à Azaz (région syrienne frontalière avec la Turquie), il est triste de voir cette affaire est toujours sans issue, comme il est douloureux de voir leurs familles protester d’un endroit à l’autre.

L’objectif des ravisseurs n'est pas clair, veulent-ils échanger des prisonniers, ou de l’argent ? Ou bien exercer des pressions politiques sur le Hezbollah, or cela s’est avéré inutile dès les premiers jours.

Certains ont dit qu’ils veulent les échanger avec les prisonnières syriennes. J’ai alors dit que je suis prêt à aller à Damas pour régler cette affaire. Mais, les ravisseurs ont démenti avoir réclamé ceci.

Quant à l’Etat libanais, il n’est toujours pas parvenu à une solution dans ses tractations avec le Qatar, la Turquie et l’Arabie.

Les protestations des familles pourraient également ne pas aboutir à des résultats.

Imaginez-vous qu’on pourrait se contenter de regarder la tragédie des familles sans rien faire !

Débarrassez la question des otages libanais du chantage politique. Il faut trouver une issue au dossier des otages qui sont de simples pèlerins.

Il en est de même pour les autres otages libanais et les deux évêques enlevés en Syrie.

Ne misez pas sur le terrain

Enfin, nous ne voulons pas que le conflit en Syrie se répercute au Liban.

Stoppez la guerre en Syrie. Il est honteux d’accuser les hommes de religion musulmans ou chrétiens qui appellent à l’arrêt de la guerre d’être les ambassadeurs du régime syrien.  

Ne misez pas, ne misez pas, ne misez pas sur l'option militaire,  cela conduirait à des répercussions graves.