03-12-2016 11:54 PM Jerusalem Timing

L’aéroport de Dabaa sous le contrôle total de l’armée syrienne

L’aéroport de Dabaa sous le
contrôle total de l’armée syrienne

L’Allemagne annonce qu’elle ne livrera plus d’armes à l’opposition en Syrie.

La caméra d’alManar dans l’enceinte de l’aéroport de DabaaCe mercredi, les exploits réalisés par l’armée arabe syrienne ont été beaucoup plus nombreux et importants que par rapport aux autres jours de la bataille à Qousseir. Les correspondants de la chaine de télévision alManar ont confirmé, images à l’appui, que l’armée arabe syrienne a repris le contrôle total de l'aéroport militaire de Dabaa, au nord de Qousseir.

Sachant que la route reliant Qousseir à Dabaa est la seule porte de sortie pour les rebelles retranchés dans le nord et l'ouest de la ville.

   "Les forces armées rétablissent la sécurité à l'aéroport de Dabaa, anéantissant et arrêtant les terroristes qui s'y barricadaient", a indiqué le correspondant d’alManar sur place, montrant des images de dizaines de rebelles tués dans les affrontements. Après cinq heures d’affrontements, des dizaines de rebelles se sont par ailleurs rendus à l’armée syrienne.

Selon l’AFP, citant des sources proches du régime, la ville de Qousseir est désormais contrôlée à 80% par l'armée syrienne.

L’observatoire syrien des droits de l’Homme OSDH, proche de l’opposition, a affirmé pour sa part que "des combattants sunnites libanais" participent également aux combats aux côtés des rebelles.

 

L’OSDH a exprimé ses craintes sur le sort de la rébellion armée en cas de prise de contrôle de Qousseir par l’armée syrienne. Selon le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, cette ville se trouve sur le principal point de passage des miliciens et des armes en provenance et en direction du Liban. 

   Par ailleurs, l'armée mène depuis mardi une offensive d'envergure contre le quartier de Barzé, dans le nord de Damas, pour tenter d'en chasser les rebelles,
a indiqué une source militaire.

   L'armée, qui avance dans le quartier, veut attaquer le quartier par le nord, l'est et le sud-est pour déloger les rebelles et pouvoir ainsi isoler le quartier
rebelle proche de Qaboun, selon la source.

   Par ailleurs, dans la ville de Homs, des roquettes de type GRAD se sont abattues pour la première fois sur un quartier alaouite de la ville, Akrama, tuant
trois étudiants et un enfant, selon l'OSDH.

Concernant la livraison d’armes aux rebelles, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré ce mercredi que son pays ne livrera plus d’armes aux groupes armés en Syrie.

 Par ailleurs, l’armée arabe syrienne a repris le contrôle de Beit Sahm, région située sur la route jouxtant l’aéroport international de Damas, d’où les francs-tireurs visaient la population. Le commandant des groupes armés dans la ville, Nizar Bouchi a été tué dans les combats.

Dans la région proche de Sidi Mekdad, l’armée a visé les repaires les plus
importants des rebelles et le centre de commandement central. Une fois
libérées, ces deux régions empêcheront les rebelles d’arriver à la région de
Sayeda Zeinab.

Au Hermel (Nord Est du Liban), deux personnes ont été blessées lorsque deux roquettes se sont abattues sur la ville. Dans une vidéo diffusée par des éléments de la brigade Tawhid, qui a revendiqué ces tirs, on peut nettement remarquer la
similitude entre la nature du territoire filmé et la terre située entre Ersal
et le Hermel, tous deux situés à l’intérieur du Liban.