22-01-2018 12:06 PM Jerusalem Timing

Le différend entre le CPL et le Hezbollah ne touche pas aux choix stratégiques

Le différend entre le CPL et le Hezbollah ne touche pas aux choix stratégiques

Analyse du quotidien Koweitien AlAnbaa.

Sayed Nasrallah et le général Michel AounCommentant la question de la prorogation du mandat du Parlement et du dossier de la formation du gouvernement, des sources politiques bien informées avancent les données suivantes:

1-Aucune démarche gouvernementale n’aura lieu avant que le Conseil constitutionnel n’ait rendu son jugement concernant les recours en invalidation de la prorogation du Parlement, présentés par le président Michel Sleiman et le chef du Courant patriotique libre (CPL), le général Michel Aoun. Car la nature du futur gouvernement dépend des résultats de ce jugement:

1-si la prorogation est invalidée ou ramenée à quelques mois seulement, dans le cadre d’un report technique des élections, le gouvernement aura alors la tâche d’organiser et de superviser le scrutin.Si, au contraire, la prorogation de 17 mois est confirmée, le gouvernement sera de nature politique.

2-Le général Michel Aoun n’est pas disposé à discuter de la formation du gouvernement avant que le jugement du Conseil constitutionnel ne soit rendu.Si la prorogation du mandat du Parlement de 17 mois est confirmée, il fera preuve d’une plus grande fermeté et intransigeance dans la composition du gouvernement.

3-Il n’y a aucun accord entre le Hezbollah et le Courant du futur (CDF) au sujet de la prorogation du mandat de la Chambre et la formation du prochain gouvernement. Il y a eu une convergence d’intérêt entre les deux partis pour proroger la législature, indépendamment du dossier gouvernemental. L’accord s’arrête là.

4-Le Hezbollah a décidé de ne pas élargir son différend avec le CPL, qui était opposé à la prorogation. Il estime que les divergences sur cette question sont d’ordre tactique et ne compromettent pas l’alliance politique et stratégique avec le CPL.

Il se montre compréhensif vis-à-vis de la position du général Aoun, dictée par des considérations chrétiennes. Il dément toutes les informations sur un nouvel accord quadripartite au détriment du CPL. Il a assuré au général Aoun que sa place sera garantie dans tout prochain gouvernement.  

Al Anbaa + Mediarama