19-10-2017 02:44 AM Jerusalem Timing

L’armée syrienne va arriver

L’armée syrienne va arriver

Le fils de l’opposante Ataci soulève un tollé.. Les villages du nord de Qousseir tombent l’un après l’autre... des combats entre les kurdes et les miliciens à Alep..

L’Armée syrienne relève le défi...Nous allons venir

Ce slogan accompagne une illustration diffusée jeudi sur la page Facebook du président Bachar al-Assad. Elle présente des soldats de l’armée syrienne escortés de chars et d'avions, en conquête dans une ville de gratte-ciels, en allusion semble-t-il aux cités des émirats et les monarchies arabes du Golfe . L’affiche laisse entendre que l’armée syrienne va prendre sa revanche contre ces pays qui ont soutenu financièrement et logistiquement l’insurrection en Syrie.

Les enfants de l'opposition 

Toujours sur la toile, c’est en revanche une photo réelle qui a soulevé un tollé au sein des Syriens, et chez le public de l’insurrection en particulier.

Elle présente Abdel-Rahmane AlFara, le fils de l’opposante syrienne et dirigeante de la coalition Souheir al-Ataci, aux côtés de son amie dans une boite de nuit à Paris. Ce qui a soulevé des réactions suspectant la sincérité l’engagement de cette opposante en faveur de la « révolution syrienne ».

Les internautes sur le Web ont exprimé leur colère par ces responsables de l’opposition syrienne qui poussent les gens vers la mort en Syrie alors que leurs enfants se  divertissent dans les boites de nuit. D’aucuns internautes ne se sont interrogés sur le sort des fonds perçus par les membres de la coalition et le CNS, censés  être dépensés pour porter secours aux réfugiés et sinistrés syriens.
Sachant que Mme Ataci avait été chargée par la coalition du dossier des réfugiés syriens et des assistances humanitaires a déjà soulevé la colère  en recrutant ses amis français.

Les villages du nord de Qousseir tombent


En moins d’une heure, l’armée syrienne régulière a sécurisé le village de Dabaa, situé au nord de Qousseir et  vers lequel ont fui les miliciens. L’armée leur avait auparavant adressé un ultimatum les  enjoignant de se rendre dans 48 heures au maximum. Mais ils sont été surpris par l’attaque quelques heures après l’avertissement. Des dizaines de miliciens ont péri alors que les autres ont fui vers Bouwayda, situé à 6 km au nord-est. En même temps, le village de Khalidiyé a aussi sécurisé.
Ce vendredi, rapporte le correspondant d’AlManar en Syrie, deux autres villages situés au nord de Qousseir, Salihiyyé et Massoudiyyé, ont été nettoyés des miliciens.

L’importance de Dabaa avant la chute de Qousseir est qu’elle a servi comme bases de manouvres arrière, renfermant les dépôts d’armements et  les hôpitaux de fortune. Un long tunnel le reliant Qousseir a été découvert.
Dans les trois villages, des dizaines d’engins explosifs plantés dans les rues et les maisons ont été démantelés et des tunnels ont été découverts et détruits.

Alep: combats entre Kurdes et miliciens

Dans le nord-est de la Syrie, des combats ont éclaté entre les kurdes et les miliciens dans la localité de Ifrine à Alep.

Selon des activistes, cités par Arabis-Press, les commissions kurdes se sont emparées de trois localités du gouvernorat d’Alep et se sont emparés des passages de contrôle tenus par les rebelles, alors que plusieurs maisons kurdes ont été incendiées.

Dans la ville d’Alep, 7 membres de la milice d’al-Farouk de l’ASL ont été tués dans des combats avec l’armée régulière sur la place Layramoune.

A Deir Ezzor, un nombre indéterminé d’insurgés armés ont été tués et blessés dans un raid aérien contre le bâtiment dans lequel ils s’étaient retranchés.

2 journalistes français disparus 

Deux journalistes français de la radio Europe 1 ont disparu ce vendredi en Syrie. Selon la radio, Didier Francis et le photographe Edouard Elias n’ont plus donne aucun signe alors qu’ils se rendaient à Alep. En voyage au Japon, le président français François hollande a exigé leur libération immédiate.