22-01-2018 12:04 PM Jerusalem Timing

Plus de 6000 rebelles étrangers tués en Syrie

Plus de 6000 rebelles étrangers tués en Syrie

L’armée syrienne a publié les noms et les nationalités de plus de 3600 rebelles tués en Syrie. Le Hezbollah laisse passer les rebelles blessés à Qoussair en signe de bonne volonté.

Plus de 6000 rebelles étrangers tués en SyriePlus de 6000 rebelles étrangers ont été tués en Syrie en combattant aux côtés des rebelles l'armée et l'Etat syrien. La plupart d'entre eux ont agi sous la bannière du front Al Nosra.

Les chiffres publiés par des rapports du renseignement britannique et américain font état de la disparition et de la mort des  milliers de terroristes étrangers en Syrie.

6113 terroristes étrangers sont enterrés en Syrie : beaucoup de corps ont été brûlés ou ont été rapatriés via le territoire turc.

Les forces de l'armée arabe syrienne ont annoncé les noms de plus de 3600 rebelles tués originaires de 26 pays du monde à leurs pays d'origine.

Plus de 6000 rebelles étrangers tués en SyrieNotre site se contente de vous publier la nationalité de ces rebelles tués en Syrie, il s’agit de :

729 saoudiens

640 membres du groupuscule terroriste des Monaféqines (opposants iraniens armés soutenus par l’Occident)

489 égyptiens

439 tchéchènes

435 libanais

301 afghans

291 pakistanais

263 libyens

208 irakiens

188 russes

167 turcs

129 jordaniens

117 somaliens

109 koweitiens

90 français

67 allemands

66 britanniques

53 algériens

62 tunisiens

52 yéménites

45 belges

40 ouzbeks

35 américains

30 Kosovars

29 qataris

21 azéris

13 maltais

7 mauritaniens

6 surinamiens

 

Le Hezbollah laisse passer les rebelles blessés à Qoussair en signe de bonne volonté

Liban/le député Kamel RifaiLe député Kamel Rifaï, membre du bloc parlementaire de la Fidélité à la Résistance, a affirmé que le transport des rebelles blessés à Qoussair vers Ersal avant leur transfert dans les hôpitaux des différentes régions, fait suite à une décision du Hezbollah de faciliter leur passage pour des considérations humanitaires et pour adresser un message de bonne volonté aux Libanais.

M. Rifaï a indiqué que ces blessés passent dans les villes, les villages et les rues du Hezbollah, et parfois pendant l’organisation des funérailles de fils de ces villages tombés au combat à Qoussair.

Le Hezbollah a demandé à la population de ne pas porter atteinte aux convois transportant les blessés qui passent de Hermel vers Ersal et de Baalbeck vers la Bekaa-Ouest.

«Cette attitude dénote un grand sens de la responsabilité et reflète une volonté de ne pas aggraver les divergences avec les protagonistes libanais».

Le député sunnite du Hezbollah a souligné que le parti a accompli son devoir à Qoussair «pour protéger ses flancs et ses gens.» «La bataille de Qoussair visait à empêcher la formation d’un émirat takfiri s’étendant de Qoussair à Nabak (en Syrie) en passant par certaines régions libanaises, a-t-il dit.

Les rebelles ont utilisé des armes lourdes à Qoussair, affirme Lavrov

Serguei LavrovL'opposition syrienne a utilisé de l'artillerie lourde et des systèmes de DCA lors de combats à Qoussair, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov dans une interview à la chaîne américaine CBS.

«Les gens qui font face à l'armée syrienne sont très bien armés. A Qoussair, les deux parties en conflit ont eu recours à des armes lourdes. L'opposition s'est servie d'artillerie et de systèmes de DCA», a expliqué le chef de la diplomatie russe.

Les crimes de guerre commis en Syrie doivent faire l'objet d'une enquête, mais il convient de mettre fin à l'effusion de sang au préalable, a par ailleurs déclaré M. Lavrov.

«Il existe des indices attestant que des crimes de guerre ont été commis par de nombreuses personnes en Syrie, ce qui exige une enquête», a-t-il ajouté.

M. Lavrov a en outre reproché à la partie américaine de soutenir l'opposition syrienne qui, selon lui, freine le lancement de la conférence internationale de Genève 2 sur le règlement du conflit qui secoue le pays depuis plus de deux ans.

 

Source: AlManar+Irib+ Mediarama+ Elnashra +Ria Novosti