22-01-2018 12:02 PM Jerusalem Timing

La bataille contre les rebelles retranchés dans l’anti-Liban serait imminente

La bataille contre les rebelles retranchés dans l’anti-Liban serait imminente

C’est ce qu’a révélé le site Ennashra.

La bataille contre les rebelles retranchés dans l’anti-Liban serait imminenteQuelques heures après la prise par l’armée syrienne de la ville de Qoussair, des informations ont commencé à circuler sur l’ouverture de la bataille des villages faisant face à la chaine montagneuse de l’anti-Liban jusqu’à la ville de Zabadani, soit un front de 70 kilomètres.

Une région contrôlée par les rebelles syriens depuis longtemps. Après l’embuscade qui a coûté la vie à quatre jeunes gens du Hermel, on recommence à parler de l’imminence de cette bataille.

Pour le commandement syrien, la bataille de la chaine de l’anti-Liban est très importante, car il s’agit d’une région frontalière ouverte, sans aucune surveillance militaire et sécuritaire susceptible d’empêcher le trafic de combattants et d’armes vers l’intérieur syrien.

Du point de vue des alliés libanais du régime syrien, notamment le Hezbollah, cette région est non moins importante, car elle se situe en face de villes et villages situés dans leur zone d’influence et qui sont la cible de roquettes tirées presque quotidiennement par les rebelles syriens depuis des mois.

Partant de là, des sources bien informées assurent que l’heure de la bataille approche, car il est primordial de protéger les villages frontaliers libanais des agressions des rebelles syriens.

Les déclarations des dirigeants du Hezbollah laissent entendre que le parti ne sera pas loin de cette bataille, surtout qu’ils ont affirmé, dès le début des affrontements à Qoussair, que l’objectif était de protéger les villages libanais.

Le secrétaire général du Hezbollah, sayyad Hassan Nasrallah, a réaffirmé dans son dernier discours que le parti «sera là où il devra se trouver». Ces mêmes sources affirment que le Hezbollah devrait participer à cette bataille qui revêt une importance particulière, car elle constituera un tournant qui empêchera la guerre de se propager au Liban.

Les sources précitées indiquent que les rebelles syriens se sont employés, ces derniers temps, à trouver des points de passages vers l’intérieur libanais pour assurer leur ravitaillement. D’ailleurs, lorsque l’armée libanaise est allée récupérer les corps des quatre victimes, elle a aperçu des dizaines d’hommes armés dans la région.

Les milieux de l’opposition syrienne indiquent que le secteur a été le théâtre, dernièrement, de violents combats entre des unités du Hezbollah et des groupes de l’Armée syrienne libre.

Ils évoquent un plan visant à contrôler la route Homs-Damas et à isoler la localité de Ersal, à travers cette bataille. Les affrontements pourraient être plus violents que ceux de Qoussair, assurent les mêmes milieux.

Mediarama