22-09-2021 06:25 PM Jerusalem Timing

L’armée libanaise prend le contrôle du QG d’Ahmad al-Assir

L’armée libanaise prend le contrôle du QG d’Ahmad al-Assir

Selon le site Ennashra, al-Assir aurait été grièvement blessé lors d’affrontements avec l’armée libanaise. 15 soldats de l’armée ont été tués par les miliciens d’Al-Assir appuyés par des combattants étrangers.

Liban: les combats s’intensifient aux alentours du QG d'Al-Assir

L'armée libanaise a pris lundi soir à Saïda (sud) le
contrôle du quartier général du cheikh radical Ahmad al-Assir, dont les
partisans affrontaient les militaires de l’armée depuis deux jours.

Le cheikh Ahmad al-Assir n'était pas à l'intérieur de la
mosquée et des immeubles environnants où s'étaient retranchés ses hommes.

   Les combats, entamés dimanche après l'attaque de partisans du cheikh Assir contre un barrage
militaire, ont fait 16 morts parmi les soldats, selon un bilan de l'armée.

   Des cadavres gisaient sur le sol et l'armée a expliqué qu'il était dangereux de les déplacer car ils pouvaient être piégés.

   En outre, des armes étaient abandonnées, dont des lance-roquettes et des mitrailleuses. Les correspondants des chaines de télévision ont montré des dépôts d’armes dans le sous-sol de la mosquée Bilal Ben Rabah (appartenant à Ahmad al-Assir).

   Certains appartements étaient encore en feu lorsque les troupes ont pénétré dans le complexe résidentiel.

Selon une source sécuritaire s’exprimant au site elnashra, l’armée libanaise a arrêté plus de 50 miliciens salafistes et des interrogatoires sont en cours avec eux.

 Dans la journe, les combats se sont intensifiés dans le quartier général d'Ahmad al-Assir.

Au moins 15 militaires libanais ont été tués et 50 autres blessés en moins de 24 heures dans des combats entre l'armée et les miliciens d’al-Assir appuyés par des combattants étrangers, notamment palestiniens et syriens, a affirmé lundi le correspondant de la chaine AlManar.

Les militaires ont été tués dans des affrontements qui ont éclaté dimanche à Abra, dans la banlieue est de cette grande ville portuaire du sud du Liban, après une attaque contre un barrage de l'armée par des partisans al-Assir.

30 miliciens d'al-Assir dont la plupart de nationalité syrienne ont par ailleurs été tués, a rapporté la chaine panarabe AlMayadeen. Le chef militaire des miliciens d’AlAssir, Abderrahmane Chamandar a été tué.

Liban: les combats s’intensifient aux alentours du QG d'Al-AssirSelon le site libanais Ennashra et Russia Today, al-Assir aurait été grièvement blessé lors d’affrontements avec l’armée libanaise. Mais cette information n'a toujours pas été confirmée de sources sécuritaires libanaises.

"Les combats étaient violents au cours de la nuit à Abra entre l'armée libanaise et des partisans de cheikh Assir", a également indiqué l'Agence nationale  d'information (ANI), ajoutant que "l'armée combattait en ce moment à quelques mètres" de la mosquée où se sont réfugiés les miliciens".

Des francs-tireurs ont pris position lundi sur des immeubles de Saïda. Et des tirs nourris en direction des positions militaires étaient rapportés.

Les violences avaient commencé dimanche vers 14h20 lorsque des miliciens d’al-Assir ont ouvert le feu sur des soldats de l’armée libanaise, tuant trois d’entre eux  et blessant sept autres.

L'armée poursuivra ses opérations pour en finir avec al-Assir

Entre-temps, l'armée et les principaux responsables de sécurité ont affirmé à l'issue d'une réunion lundi que  l'armée libanaise s'est engagée à combattre les partisans armés d’al-Assir dans le sud du pays jusqu'à "en finir" avec eux.

"Les forces armées (...) doivent poursuivre leur  action jusqu'à en finir avec les phénomènes armés (...) et à arrêter ceux qui ont agressé l'armée", a indiqué un communiqué en référence aux miliciens d’al-Assir.