22-09-2021 05:18 PM Jerusalem Timing

Tel-Aviv approuve l’armement de la rébellion syrienne

Tel-Aviv approuve l’armement de la rébellion syrienne

Malgré cela, "Israël" craint toujours la fourniture d’armes développés aux rebelles notamment des missiles anti-aériens.

Tel-Aviv approuve l’armement de la rébellion syrienne « Israël  a approuvé la fourniture d’armes à la rébellion syrienne en raison de l’ingérence flagrante du Hezbollah dans la guerre en Syrie, notamment son occupation de la région de Qousseir le mois dernier, et la participation des membres du Hezbollah et des combattants irakiens dans la bataille d’Alep », c’est ce qu’a rapporté lundi le quotidien israélien Haaretz.

Selon Haaretz, les dirigeants israéliens qui étaient réticents à ce sujet, ont changé de positions après  des réunions entre dirigeants israéliens et occidentaux. Les Israéliens se sont montrés compréhensifs quant à l’armement de la rébellion en Syrie par les pays du Golfe qui prétendent craindre « l’expansion de l’Iran » dans la région, a-t-on ajouté de même source.

Malgré cela, le quotidien avance qu’ « Israël » craint toujours la fourniture d’armes développés aux rebelles notamment des missiles anti-aériens.

Le quotidien a également fait état de plusieurs raisons derrière le revirement de la position israélienne, dont entre autres : « La victoire de l’axe iranien, en dépit des estimations israéliennes prévoyant le prolongement de la guerre civile en Syrie, et la préoccupation de l’alliance du président Assad avec l’axe radical ».

Selon Haaretz, « Israël  voyait dans le président syrien un facteur de stabilisation dans la région, notamment le rétablissement du calme à la frontière syro-israélienne. Or, le changement de position du président Assad qui a annnoncé l’ouverture du front du Golan encouragerait les organisations terroristes à mener des opérations à la frontière ».

Le quotidien a également fait état d’une crainte israélienne du succès de l’axe iranien en Syrie, s’il n’est pas freiné par les occidentaux. Une telle victoire encouragerait l’Iran à développer sa capacité nucléaire malgré les pressions diplomatiques et économiques.  

Source: AlAkhbar traduit par AlManar