14-04-2021 05:21 PM Jerusalem Timing

Un chef de l’ASL : la coalition ne nous représente plus

Un chef de l’ASL : la coalition ne nous représente plus

Selon le New York Times, le raid israélien à Lattaquié n’a pas réalisé son objectif. Le journal Annahar présente le premier suicidaire libanais en Syrie.

Le chef du Conseil militaire d’Alep de la milice de l’Armée syrienne libre, l’officier déserteur Abdel Jabbar al-Akidi a annoncé que la Coalition nationale de l’opposition et de la révolution syrienne (CNORS) « ne nous représente désormais plus ».

Selon une vidéo postée sur la Toile, Akidi qui était en réunion du Conseil de la Shoura comprenant des éléments takfiris dénonçait la condamnation par la coalition du massacre perpétré à Khan el-Assal au cours duquel ont été exécutés une cinquantaine de soldats syriens réguliers qui avaient capitulé.
«  Nous ne faisons pas partie de cette coalition qui a condamné ce qui s’est passé à Khan al-Assal au lieu de dire qu’il s’agissait d’une légitime défense, et tout cela pour plaire aux Occidentaux », a indiqué .
Selon Akidi, « seuls nous représentent ceux qui travaillent sur le terrain,..., et non ceux qui sont à l’étranger »

Extermination de Kurdes

Par ailleurs, rapporte le site Syria Truth, une vidéo postée sur la Toile a révélé que ce même chef de milice syrien a menacé les Kurdes d’exterminations et de massacre.

Depuis, les habitants kurdes des deux localités Tal-Aren et Tal-Hassel situées a proximité de la ville de Safira, dans la province sud-est d’Alep font l’objet d’une campagne de terreur et d’expulsion. Après avoir essuyé des obus de mortier et les roquettes qui ont détruits leurs maisons et leurs biens, quelque trois mille d’entre eux ont pris la fuite à travers les champs agricoles.

Syria Truth révèle que les miliciens du front al-Nosra et de l’ASL reprochent à ces habitants de soutenir le Parti nationale kurde et le pouvoir syrien. Or, conteste le site, ce sont ces habitants-là qui avaient accueilli les miliciens du front al-Nosra et les avaient aidés pour empêcher l’ouverture d’une route qui permet l’acheminement de vivres aux quartiers aleppins assiégés.
Pour le moment, le sort de 200 d’entre eux est encore inconnu.

Ce samedi, rapporte l’AFP, 12 miliciens de l’Etat Islamique en Irak et au levant (EIIL) ont été tués dans des accrochages avec des combattants kurdes dans le gouvernorat de Hassaké à majorité kurde. Auparvant, la localite frontaliere de ras el-Aïn avait fait l’objet d’un bombardement de la part des miliciens takfiris.

Le raid israélien a échoué

Retour sur le raid israélien perpétré contre un dépôt à Lattaquié présumé contenir des missiles marins russes Yakhont, le New York Times a révélé qu’il a raté son objectif. «  Le raid n’a pas réussi à détruire tous les missiles russes Cruise anti-navires qui étaient la cible de l’opération. durant la destruction du dépôt, quelque projectiles au moins avaient été transportés de leur plates-formes », écrit le journal américain. Selon lequel, l’armée régulière syrienne s’est employé à incendier des plates-formes et des véhicules pour donner l’impression que le raid a été destructeur ».
Par ailleurs, la Russie  envoyé des missiles S26 anti aériens ainsi que des experts militaires chargés d’aider à faire fonctionner le système , ainsi que les deux hélicoptères de type MI 26 après les avoir réparés.

Un suicidaire libanais

Le quotidien libanais Annahar a révélé ce samedi l’identité de ce qu’elle a qualifié être « le premier suicidaire libanais en Syrie ».

Faisant partie de la milice d’Al-Qaïda « Jund el-cham », (soldats du Levant), Moatessem Khaldoune Al-Hassan ( Abou Moaz)  avait effectué une opération suicide conte une barrage de l’armée régulière dans la région de la citadelle de Homs . Originaire de la région libanaise de Tripoli, au nord du Liban, ses obsèques devraient avoir lieu ce samedi.

Son frère Hassan  devrait être enterré avec lui. Lui aussi a été tué en Syrie, lors de l’assaut lancé quelques heures plus tard contre le même barrage.

Le journal a interrogé le prédicateur pro Al-Qaïda au Liban, cheikh Omar Bakri qui a confirmé l’information de la mort des deux frères Alhassan . Il a toutefois rectifie d’Abou Moaz n’est pas le premier suicidaire libanais en Syrie.
Toujours au Liban Selon Arabi-Press, un raid aérien contre des miliciens des brigades Farouk, Altawhid à proximité des terres de Arsale en a tué 25 d’entre eux. 

Terrain

Selon Syrian Documents, le chef de la milice rebelle «  brigades des chevaliers de la liberté » le lieutenant déserteur Ibrahim Khallouf a été tué dans des accrochages avec l’armée régulière dans la région de Kalamoune dans la province de Damas.
Plusieurs miliciens ont été blessés dans des accrochages a Barzé alors que 9 autres ont péri dans un raid contre leurs repères dans la ville AlTabaka à Raqqa. Les repaires de miliciens font l’objet de bombardements aériens