18-11-2017 01:42 PM Jerusalem Timing

Syrie: Genève-2 pourrait se tenir d’ici quelques semaines (Rome)

Syrie: Genève-2 pourrait se tenir d’ici quelques semaines (Rome)

Selon Mme Bonino, "il est aujourd’hui nécessaire d’obtenir une cessation des hostilités et de lancer un processus de paix en Syrie".

La deuxième conférence internationale sur la Syrie, dite Genève-2, pourrait se réunir au cours des prochaines semaines, a déclaré la chef de la diplomatie italienne Emma Bonino dans une interview au quotidien L'Unità.

"J'espérais que lors de l'ouverture de l'Assemblée générale de l'ONU à New York, nous pourrions fixer la date de la nouvelle conférence internationale sur la Syrie. Nous n'avons pas réussi à le faire, mais je suis persuadée que nous pourrons tenir Genève-2 dans les semaines qui viennent", a indiqué la ministre.

Selon Mme Bonino, "il est aujourd'hui nécessaire d'obtenir une cessation des hostilités et de lancer un processus de paix en Syrie".


Mardi le président russe Vladimir Poutine avait déclaré que "d'élargir le nombre des participants à la conférence internationale Genève-2 sur la Syrie en invitant notamment les grands pays musulmans comme l'Indonésie".

"Nous jugeons possible d'élargir le nombre des participants, notamment en invitant les Etats islamiques importants comme l'Indonésie (…). A mon avis, ce serait tout à fait naturel", a indiqué M.Poutine à l'issue d'un sommet de l'Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).


Lundi, le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait affirmé que "la conférence internationale sur le règlement du conflit syrien, dite Genève-2, pourrait se tenir au cours de la deuxième semaine du mois de novembre" . 


En mai 2013, les chefs des diplomaties russe et américaine Sergueï Lavrov et John Kerry ont convenu à Moscou d'organiser une nouvelle conférence internationale sur le règlement du conflit syrien, baptisée "Genève-2".  Ce forum est censé reprendre les lignes de l'accord international signé à Genève le 30 juin 2012, et réunir à une même table des responsables du régime syrien et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique négociée entre Damas et la rébellion.