22-09-2021 05:31 PM Jerusalem Timing

Armes chimiques: la Syrie devient membre de l’OIAC

Armes chimiques: la Syrie devient membre de l’OIAC

60 inspecteurs de l’OIAC et employés de l’Onu se trouvent actuellement en Syrie et vérifient les informations concernant les sites chimiques fournies par le gouvernement syrien.

 

La Syrie est devenue lundi 14 octobre le 190ème membre de l'Organisation  pour l'interdiction des armes chimiques, 30 jours après le dépôt de sa demande d'adhésion à cet organisme chargé de contrôler la prolifération des armes non-conventionnelles dans le monde. 

Le porte-parole des Nations unies Martin Nesirky a salué  l'adhésion officielle de la Syrie à la Convention pour l'interdiction des armes chimiques.

L'ONU voit que les autorités syriennes aident l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à travailler en Syrie, a indiqué le porte-parole.

Selon lui, l'essentiel est de respecter le calendrier des travaux de démantèlement de l'arsenal chimique syrien qui prévoit la destruction de toutes les armes chimiques syriennes en moins d'un an.

Damas a déjà entamé une coopération avec les Nations unies afin de démanteler ses arsenaux chimiques: 60 inspecteurs de l'OIAC et employés de l'Onu se trouvent actuellement en Syrie et vérifient les informations concernant les sites chimiques fournies par le gouvernement syrien.

Sous contrôle des inspecteurs, dont le nombre s'élèvera prochainement à 100 personnes, les autorités syriennes ont entamé la destruction de munitions et d'équipements servant à fabriquer des armes chimiques.

Le 27 septembre, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a approuvé le plan de démantèlement des arsenaux chimiques en Syrie. Aux termes de ce plan, les inspections devaient débuter le 1er octobre au plus tard. Sous 30 jours à compter du 27 septembre, les experts devront achever l'inspection de tous les lieux indiqués par les autorités syriennes et visiter dans les plus brefs délais les autres sites qui pourraient être signalés par les pays membres de l'OIAC. 

Il est prévu de détruire avant fin novembre 2013 les équipements destinés à la production d'armes chimiques et de démanteler les armes proprement dites au cours du premier semestre de 2014.

Le prix Nobel de la paix a été décerné le 12 octobre à OIAC, chargée de superviser le démantèlement de l'arsenal chimique syrien. L'initiative visant à placer les armes chimiques syriennes sous contrôle international a été formulée par la Russie, qui cherchait à éviter une opération occidentale en Syrie.