22-09-2021 06:43 PM Jerusalem Timing

Lavrov appelle les USA à convaincre l’opposition de participer à "Genève-2"

Lavrov  appelle les USA à convaincre l’opposition de participer à

Le président de la commission des Affaires étrangères de la chambre basse du parlement russe, Alexeï Pouchkov a estimé que l’opposition syrienne dépend complètement de ses sposnsors étrangers.

 
   

La Russie a appelé lundi les Etats-Unis à convaincre l'opposition syrienne d'assister à la conférence internationale de
paix sur la Syrie, dite Genève-2, après le refus d'un important groupe d'opposition de participer à la conférence prévue à la mi-novembre.
 
 "Nous espérons beaucoup que nos partenaires américains, et d'autres pays, qui ont de l'influence sur différents groupes d'opposition prennent conscience de leur responsabilité afin (...) d'apporter leur contribution à la tenue de Genève-2", a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.
 
Le Conseil national syrien (CNS), groupe le plus important de l'opposition syrienne, a affirmé dimanche qu'il ne participerait pas à cette conférence, ce qui porte un coup sérieux à la crédibilité de ces négociations voulues par les Américains et les Russes.
  
Le chef du CNS, Georges Sabra, a expliqué cette décision par les souffrances endurées par la population, dans un conflit qui a fait plus de 100.000 morts depuis mars 2011, selon l'ONU.
 
M. Lavrov a ajouté que les déclarations de M. Sabra signifiaient que la conférence Genève-2 doit se tenir le plus vite possible.
  
"Le principal obstacle sur cette voie reste l'incapacité de nos partenaires à faire en sorte que l'opposition syrienne, qu'ils soutiennent, aille à Genève et prenne place à la table des négociations avec le gouvernement", a souligné M. Lavrov.
  
La Russie, elle, apporte sa contribution à l'organisation de cette conférence, a affirmé M. Lavrov en ajoutant: "nous exerçons une influence sur Damas qui donne des résultats tangibles".


 
Même son de cloche chez le président de la commission des Affaires étrangères de la chambre basse du parlement russe, Alexeï Pouchkov.

En effet ce dernier a estimé que l'opposition syrienne dépend complètement de ses soutiens extérieurs, toutes ses démarches étant dictées par les intérêts de ses sponsors, sur son compte Twitter. 

"L'opposition syrienne n'est pas autonome. Elle dépend complètement de soutiens extérieurs. Toutes ses démarches sont dictées par les intérêts et les calculs de ses sponsors. Plusieurs pays espèrent faire avorter la conférence de Genève-2. C'est ce qui explique le refus du Conseil national syrien, membre de l'opposition, d'y participer", a écrit le député russe.