18-02-2020 08:59 PM Jerusalem Timing

La Turquie dément avoir dévoilé le nom d’espions israéliens à l’Iran

La Turquie dément avoir dévoilé le nom d’espions israéliens à l’Iran

La Turquie aurait vendu à l’Iran l’identité d’espions israéliens opérant depuis son territoire selon un journaliste américain.

La Turquie dément avoir dévoilé le nom d'espions israéliens à l'IranLa Turquie aurait vendu à l'Iran l'identité d'espions israéliens opérant depuis son territoire selon un journaliste américain, mais cette information a été immédiatement démentie jeudi par le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, qui a dénoncé une campagne visant à discréditer la Turquie.

David Ignatius, journaliste d'investigation du journal américain Washington Post a affirmé jeudi que la Turquie avait dévoilé, à l'initiative du chef du renseignement turc, Hakan Fidan, aux services de renseignement iraniens les identités d'au moins 10 Iraniens qui prenaient contact avec les officiers du Mossad en Turquie.

Selon cette information, les renseignements israéliens dirigeaient apparemment une partie de leur réseau d'espionnage en Iran, à partir de la Turquie, grâce à sa frontière commune avec l'Iran.

L'épisode révélé par le Washington Post daterait du début 2012.

"Les allégations concernant Hakan Fidan sont dénuées de tout fondement", a déclaré à la presse à Konya (centre) le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, cité par l'agence de presse Dogan.

"Cette information fausse montre combien M. Fidan fait son travail avec excellence", a-t-il dit en dénonçant une information "calomnieuse" visant à entacher "la respectabilité" de la Turquie.

"M. Fidan et les autres agents de sécurité n'ont des comptes à rendre qu'au gouvernement turc et au Parlement" turc, a martelé M. Davutoglu.

L'Iran accuse depuis longtemps "Israël" d'espionnage sur son sol et lui impute les meurtres de plusieurs scientifiques spécialisés dans le nucléaire.