25-05-2019 05:58 PM Jerusalem Timing

La Norvège exclut de détruire l’arsenal chimique syrien sur son sol

La Norvège exclut de détruire l’arsenal chimique syrien sur son sol

Le ministre norvégien a relevé des obstacles pour accéder à cette demande.

La Norvège exclut de détruire l'arsenal chimique syrien sur son solLa Norvège, sollicitée par les Etats-Unis en vue de détruire une partie de l'arsenal chimique syrien sur son sol, a annoncé vendredi qu'elle ne pourrait accéder à cette requête, jugeant le calendrier trop serré.

"En bonne entente avec les Etats-Unis, nous avons conclu que, sur la base des échéances qui prévues dans la résolution de l'ONU (...), il n'est pas approprié de continuer à envisager la Norvège comme lieu de destruction", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Boerge Brende.

Adoptée fin septembre par le Conseil de sécurité pour éviter des frappes américaines contre la Syrie en représailles à une attaque chimique présumé, la résolution 2118 prévoit la destruction de la totalité de l'arsenal chimique syrien, estimé à environ 1.000 tonnes, avant le 30 juin 2014.

Mercredi, M. Brende avait déclaré que son pays étudiait "très sérieusement" une requête des Etats-Unis lui demandant d'accueillir une partie des composants de l'arsenal chimique syrien en vue d'une destruction sur son territoire.

Le ministre norvégien avait alors relevé des obstacles pour accéder à cette demande, notamment l'absence d'expertise et d'infrastructures adaptées pour cette tâche.

"La raison pour laquelle nous en sommes arrivés à cette conclusion (...) est liée aux échéances avec lesquelles on opère, mais aussi aux équipements techniques en Norvège et à d'autres limitations juridiques", a-t-il souligné vendredi.