28-03-2020 09:49 PM Jerusalem Timing

Abidjan: "Israël" recrute des individus parlant le libanais

Abidjan:

"Nous préférons des personnes qui ont un accent libanais et une bonne expérience du marché libanais".

Abidjan: Si vous êtes en Côte d’Ivoire et que vous possédez un compte sur Facebook signalant que vous parlez l’Arabe, vous pouvez recevoir une annonce dans un arabe bourré d’erreur, indiquant que des sociétés israéliennes de Hi-Tech sont à la recherche d’individus pour leur proposer divers emplois et qu’il leur est possible de travailler en Europe.

Les annonces précisent que ces sociétés préfèrent embaucher des personnes ayant la possibilité d’obtenir des visas pour des pays européens, et soulignent que l’environnement du travail et les salaires sont intéressants.

A ce stade, cette annonce ne parait pas étonnante dans un pays où la présence israélienne dans les domaines économique, social, politique et du renseignement est importante.

Mais ce qui attire l’attention, c’est la remarque inscrite sur ces annonces: «Nous préférons des personnes qui ont un accent libanais et une bonne expérience du marché libanais».

Le texte n’explique pas pourquoi les sociétés ont ces préférences et ne fournit aucune adresse ou moyen de communication. Il est seulement demandé à ceux qui sont intéressés d’inscrire leur nom, leur adresse électronique et leur numéro de téléphone, ils seront contactés par la suite.

Ces annonces sont postées via Google ou Facebook et sont destinées à des pays bien déterminés et des personnes ayant un profil bien défini.

Des émigrés libanais dans d’autres pays d’Afrique ont indiqué n’avoir pas reçu cette annonce.

En Côte d’Ivoire, les Libanais affirment que ce type d’annonce est uniquement envoyé sur les pages Facebook des membres de la communauté libanaise.

Il est à noter que les communautés libanaises installées en Afrique sont la cible, depuis des années, d’une campagne sécuritaire et économique de la part des services de renseignements israéliens et américains pour miner leur influence et porter atteinte à leurs intérêts.

Al Akhbar + Mediarama