03-07-2020 07:03 PM Jerusalem Timing

Quand l’armée israélienne s’entraîne grandeur nature sur les palestiniens

Quand l’armée israélienne s’entraîne grandeur nature sur les palestiniens

L’année dernière, un Palestinien est mort… tué en pleine nuit par des soldats en civil en exercice.

Ces derniers temps, l'armée d'occupation israélienne n'a trouvé mieux que d'effectuer des « exercices d’entraînement »  simulant des arrestations ou mettant en scène un raid sur un centre communautaire palestinien, au beau milieu de villages palestiniens.

Une pratique de plus en plus courante mais surtout dangereuse surtout que les Palestiniens ne savent généralement pas qu’il s’agit d’entraînements militaires.

Car pendant ces exercices, les Palestiniens ne sont pas prévenus. Les arrestations et les fouilles sont bien réelles. Et les opérations durent souvent plusieurs heures.

A titre d'exemple, une famille palestinienne  a eu la surprise de voir débarquer une patrouille israélienne alors qu’ils dînaient dans le jardin à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie.

 « On était en train de manger, assis dehors. D’un coup, une douzaine de soldats sont arrivés de trois endroits différents. Ils ont essayé de nous provoquer. Ils escaladaient les murs, sautaient d’un côté, revenaient par un autre. Ils faisaient comme si quelqu’un était blessé, le portaient, courraient avec lui, ils avaient aussi des béliers pour défoncer les portes. Ils avaient tout le matériel d’attaque avec eux. »

Des entraînements pour intimider

Pour les associations humanitaires, il s'agit d'une  « pratique  contraire au droit humanitaire international".

D'abord parce qu’elle porte atteinte aux biens et aux personnes et met en danger les populations. Mais surtout, parce que l’armée d'occupation israélienne cherche à intimider la population. »

Selon  le procureur général militaire israélien, il n’y a aucun obstacle légal à conduire des entraînements en zone habitée dès lors qu’il s’agit de maintenir l’ordre et la sécurité.

Selon un ancien tireur d’élite de l’armée israélienne des habitations sont transformées en poste de tir ...

« On n’arrive pas en frappant à la porte et en disant : bonjour, est-ce qu’on peut utiliser votre maison ? Non, on fait sauter la porte au milieu de la nuit et on réveille tous les membres de la famille.. » explique ce militaire.

L’année dernière, un Palestinien est mort… tué en pleine nuit par des soldats en civil en exercice. La victime s’était défendue, les prenant pour des voleurs.