25-09-2017 02:03 AM Jerusalem Timing

"L’EIIL et le Front al-Nosra se trouvent partout au Liban"

C’est ce qu’a déclaré le dignitaire salafiste Bilal Dokmak.

"L’EIIL et le Front al-Nosra se trouvent partout au Liban"Le dignitaire salafiste de Tripoli, Bilal Dokmak, a déclaré que le conflit entre le soi-disant 'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL ou Daech) et le Front al-Nosra a porté préjudice à la révolution syrienne. Selon lui, l'EIIL, al-Nosra, Liwa' al-Tawhid et d'autres brigades islamistes suivent tous la doctrine salafiste et ont une même pensée.

Les divergences entre eux portent sur les moyens de parvenir à l'objectif commun et cela est tout à fait naturel que les musulmans se disputent, comme cela s'est produit entre l'Imam Ali et Moawiya, selon lui.

Dokmak a indiqué que le discours d'al-Nosra et des autres brigades est plus flexible que celui de Daech, qui agit comme s'il se trouvait en Irak, alors qu'en Syrie les choses sont différentes car chaque région a ses particularités.

La faute de ces divergences incombent à l'EIIL, ajoute-t-il, surtout que l'émir d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a demandé à l'EIIL de prêter allégeance à al-Nosra ou d'aller se battre en Irak.

 "Mais telle est la loi de la vie et les disputes entre les frères se produisent", a-t-il dit, avant d'ajouter que la brigade de la tempête du nord était une "clique de voyous" qui a disparu avec la fin de l'affaire des otages d'Aazaz.

Dokmak a déclaré qu'il ne pouvait rien dire sur le groupe qui détient les douze religieuses de Maaloula avant que l'image ne se décante.

Le dignitaire salafiste de Tripoli a confirmé que "l'EIIL et le Front al-Nosra se trouvent sur tout le territoire libanais et leur doctrine est de frapper l'ennemi où qu'il se trouve". Selon lui, ces deux organisations travaillent clandestinement au Liban, le nombre de leurs supporters n'est pas connu et ils évitent d'affronter l'Armée libanaise.

Ad Diyar + Mediarama