22-09-2018 02:28 AM Jerusalem Timing

L’Iran dément tout échange technologique sur les missiles avec la Corée du Nord

L’Iran dément tout échange technologique sur les missiles avec la Corée du Nord

Téhéran qualifie les informations contenues dans un récent rapport de l’ONU de propagande.

L'Iran a démenti mardi tout échange de savoir-faire technologique en matière de missiles balistiques avec la Corée du Nord, qualifiant les informations contenues dans un récent rapport de l'ONU de "propagande".


"Nous avons toujours démenti (...) la propagande concernant la coopération entre l'Iran et la Corée du Nord sur le transfert de la technologie des missiles balistiques", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast.
  

"Ces informations ne sont pas exactes. Notre niveau technologique est tel que nous n'avons pas besoin de la technologie ou des pièces d'autres pays en matière de missiles", a affirmé mardi M. Mehmanparast.


La Corée du Nord et l'Iran sont soupçonnés d'échanges technologiques en matière de missiles balistiques, selon un rapport de l'ONU dont la Chine chercherait à empêcher la publication, ont rapporté dimanche des diplomates.


Les auteurs de ce rapport sur les violations des sanctions imposées à Pyongyang, soupçonnent que "des pièces entrant dans la conception de missiles balistiques interdits ont été transférées entre la République démocratique populaire de Corée et la République islamique d'Iran sur des vols commerciaux d'Air Koryo (nord-coréenne) et d'Iran Air".


Selon le rapport de l'ONU, le matériel interdit est passé via "un pays tiers voisin" non nommé. Selon des diplomates, il s'agit de la Chine, le plus proche allié de la Corée du Nord et également désormais premier partenaire économique de l'Iran.


Les experts militaires occidentaux estiment que certains missiles iraniens sont dérivés de missiles nord-coréens, notamment le missile balistique Shahab 3, d'une portée de près de 2.000 kilomètres, qui serait dérivé du Nodong nord-coréen.