21-08-2019 02:24 PM Jerusalem Timing

Ce sont les miliciens pro saoudiens et turcs qui ont commis l’horreur de Kaminas

Ce sont les miliciens pro saoudiens et turcs qui ont commis l’horreur de Kaminas

Des photos cuelles des têtes des victimes . Regardez aussi le plus petit prisonnier chez les milices pro turques de Kassab

Les auteurs du massacre perpétré jeudi dernier contre des militaires réguliers dans la localité de Kaminas dans la province d’Idleb appartiennent à plusieurs groupuscules takfiris, pro turcs et pro saoudiens, assure le site d'information syrien al-Hatah News.


La milice la plus impliquée dans le massacre des sept soldats qui ont été décapités, puis trainés dans les rues est la « Brigade des Lions de Dieu » (liwa Ossoud allah) .

La plupart de ses membres appartiennent à une seule famille : les Sayyed  dont fait partie le membre de la Coalition de l’opposition et de la révolution Hussein Sayyed . Celui-ci avait avant la rencontre de Genève-2 annoncé son retrait de cette instance en perte d vitesse. connu pour ses connivences avec le mouvement des Frères Musulmans syrien, il est soutenu par les services de renseignements turcs. C’est grâce à son frère, Abou Adib que la milice s’approvisionne de la Turquie en armements et munitions.

La deuxième milice qui a participé au massacre est la Brigade David, qui a rallié les rangs de Jaïch al-Islam. Celle-ci constitue la colonne vertébrale de la coalition du Front islamique soutenue par l’Arabie saoudite. C’est d’ailleurs cette milice qui contrôle les villages de Bannache et de Sarmine où les corps décapités ont été trainés dans les rues, tirés par une voiture.

Les photographies des têtes de ces soldats ont été postées sur la Toile et on y voit un enfant portant l’une d’entre elle.

Le plus petit prisonnier

Une autre photo, moins sanguinaire mais toute aussi cruelle a enflammé les sites sociaux : celle d’un enfant arménien de la localité de Kassab.

« C’est le plus petit prisonnier que nous détenons parmi les communautés ennemies », en allusion à la communauté arménienne, avait commenté le milicien qui l’avait posté sur Facebook.

Kassab au nord-est de la Syrie avait été prise par les miliciens depuis près d’un mois avec l’aide de l’armée turque. Elle devait permettre à ces groupuscules de conquérir les hauteurs est de Lattaquié, mais toutes leurs tentatives se sont soldées par l’échec.