12-12-2019 09:34 PM Jerusalem Timing

Ukraine: Donetsk et Lougansk entendent créer un nouvel Etat

Ukraine: Donetsk et Lougansk entendent créer un nouvel Etat

Kiev déploie des lance-roquettes Grad à Slaviansk. Les combats ont repris à Slaviansk. Le Pentagone fournit à Kiev du matériel destiné à protéger les frontières.

Les régions ukrainiennes de Donetsk et de Lougansk pourraient former un nouvel Etat et boycotter la présidentielle ukrainienne anticipée du 25 mai, a déclaré mardi Oleg Tsarev, chef du mouvement Sud-Est et député à la Rada suprême ukrainienne.

"Si les habitants des régions de Lougansk et de Donetsk soutiendront cette idée (lors des prochains référendums locaux prévus pour le 11 mai-ndlr.), notre mouvement Sud-Est appellera les autres régions du sud-est de l'Ukraine à créer un nouvel Etat, la république de Novorossia", a indiqué M.Tsarev à la chaîne de télévision Rossia 24.

Selon lui, la république de Novorossia (république de Nouvelle Russie) pourrait réunir les régions de Kherson, de Nikolaïev, d'Odessa, de Zaporojie, de Dniepropetrovsk, de Kharkov, de Lougansk et de Donetsk.

"Les bureaux de vote n'ouvriront pas ni dans la région de Donetsk ni dans celle de Lougansk" pendant la présidentielle ukrainienne du 25 mai, a ajouté M.Tsarev qui a retiré le 1er mai sa candidature à la présidentielle et appelle à la boycotter.

Les combats ont repris à Slaviansk

La situation à Slaviansk n'est pas meilleure. Les combats ont repris aux abords de cette ville dans le cadre de l'opération militaire d'envergure menée par Kiev dans le Sud-Est du pays contre les partisans de la fédéralisation, a annoncé mercredi l'agence UNIAN, se référant au directeur du centre de recherches politiques et militaires Dmitri Timtchouk.

"Selon le groupe Résistance par les informations, les combats ont repris aux abords de Slaviansk", a déclaré le responsable.

Selon lui, un groupe de partisans de la fédération a essayé  de rompre le blocus de la ville, mais sans succès. Pour le moment, les forces de l'ordre ukrainiennes n'ont subi aucune perte, aucune victime du côté des partisans de la fédéralisation n'a été signalée non plus.

Kiev déploie des lance-roquettes Grad à Slaviansk

Toujours dans le cadre de l'opération militaire d'envergure menée dans le Sud-Est du pays contre les partisans de la fédéralisation, des lance-roquettes multiples Grad (Grêle) auraient été déployés mardi par l'armée ukrainienne aux abords de Slaviansk, a annoncé à RIA Novosti un représentant de la milice populaire de la région.

"Nous savons de sources sûres que des systèmes Grad ont été déployés entre Slaviansk et Kramatorsk", a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

"Selon toute probabilité, ils [les troupes régulières] ne veulent pas attaquer la ville directement, mais envisagent la possibilité d'un tir de préparation", a ajouté le milicien.

Les partisans de la fédéralisation soulignent que l'emploi des systèmes Grad ferait de nombreuses victimes parmi la population civile.

"Ce serait un crime monstrueux. Espérons que cela ne se produira pas", a déclaré un membre de la milice populaire, ajoutant que ce système "n'était pas une arme sélective".

Depuis mars, les grandes villes de l'Est et du Sud de l'Ukraine, dont Donetsk, Kharkov et Lougansk, connaissent une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui contestent les nouvelles autorités pro-européennes de Kiev et réclament des référendums sur le statut politique de leurs régions.

L'armée ukrainienne mène depuis la mi-avril une vaste opération contre les partisans de la fédéralisation, impliquant des hélicoptères et des blindés.

Le Pentagone fournit à Kiev du matériel destiné à protéger les frontières

Entre-temps, le porte-parole du ministère américain de la Défense Steve Warrelen a annoncé mercredi que le Pentagone a financé l'achat de matériel spécial destiné à protéger les frontières ukrainiennes.

"L'ambassade américaine à Kiev a acheté et remis aux gardes-frontières ukrainiens des pompes à essence, des barbelés, des batteries et des pièces de rechange pour les automobiles, des jumelles et des moyens de télécommunication afin de leur permettre de surveiller les frontières et d'en assurer la sécurité", a indiqué le porte-parole, ajoutant que ces achats était faits tout récemment en Ukraine.

L'assistance américaine à Kiev est divisée en deux catégories: l'une est destinée aux gardes-frontières et l'autre - aux troupes régulières.

Auparavant, le Pentagone a annoncé qu'il livrait du matériel "non-létal" à l'armée ukrainienne, consistant en denrées alimentaires et médicaments.