24-02-2019 01:51 AM Jerusalem Timing

Ukraine:la mafia juive, ses milices néo nazies veulent consolider leur mainmise

Ukraine:la mafia juive, ses milices néo nazies veulent consolider  leur mainmise

L’Ukraine a été dans le passé un morceau de l’empire juif Khazar dont sont issus les Ashkénazes des Khazars convertis au Judaïsme.

Alors que les portes drapeaux de la dictature ultra libérale UE/USSioniste/OTAN qualifient le référendum d’initiative populaire – démocratie directe qu’ils haïssent – dans l’Est et le Sud de l’Ukraine «d’illégal» la mafia juive les oligarches/gouverneurs et les milices néo nazies tentent de consolider leur coup d’état en parachutant un «Parrain» juif, le magnat juif Petro Porochenko – ami de BHL- ou peut-être même le milliardaire juif Vadim Rabinovich* vice-président du PJE (Parlement Juif Européen)- au poste de président de l’Ukraine.

En attendant le premier ministre par intérim le magnat juif Yatzeniouk vient faire les poches des contribuables européens de l’UE à Bruxelles. LE 25 MAI VOTEZ NON A CETTE EUROPE DES COUPS D’ETAT MERE MAQUERELLE DE LA DICTATURE JUDEO NEO NAZIE EN UKRAINE.

La saison du capitalisme sauvage – ultra libéralisme- est loin d’être terminée en Ukraine. Commencée à la chute de l’ex Union Soviétique elle est devenue «chasse gardée» de la mafia juive que les magnats juifs ukrainiens tels Petro Porochenko, Vadim Rabinovich*, Victor Pinchuk*, Igor Kolomoisky*, et d’autres veulent perpétuer en lui donnant une touche «démocratique» après s’être emparés du pouvoir par la force avec l’aide des néo nazis ukrainiens.

Ces «Parrains» de la mafia juive ukrainienne ont su acheter au bon moment et à bas prix quelques joyaux de l’Ukraine communiste en éliminant sans complaisance – recours aux assassinats mafieux – leurs adversaires.

Pour continuer à s’enrichir tranquillement ces « Parrains » juifs ukrainiens ont tissé des réseaux souterrains dans lesquels, le business, le pouvoir et les médias se retrouvent entre les mêmes mains. En Ukraine, les clans oligarchiques continuent de fleurir comme des coquelicots sur un champ en jachère.

Ces « Parrains » juifs ukrainiens ont su aussi rallier à leur gloutonnerie –politique, économique, médiatique- les idiots utiles des groupes néo nazis qu’ils liquideront le moment venu quand ils auront sécurisé leur pouvoir avec l’aide de la dictature ultra libérale UE/USSIONISTE/OTAN dont on sait que certains des leurs tirent les ficelles à Washington Bruxelles Paris Berlin et ailleurs.

Il faut dire que l’Ukraine représente tout un symbole pour ces «Parrains» juifs. L’Ukraine a été dans le passé un morceau de l’empire juif Khazar dont sont issus les Ashkénazes des Khazars convertis au Judaïsme. L’Ukraine est aussi un foyer très important de pèlerinage pour les juifs hassidiques.

Il faut aussi rappeler que ce sont deux juifs ukrainiens dont Rabinovich qui sont à l’origine de la création du parlement juif européen (PJE). L’Ukraine représente donc un foyer juif politique très important avec ces plus de 200 000 Juifs.

Dès le début des violences orchestrées à Kiev par les Néo Nazis Ukrainiens avec le concours de la CIA/OTAN & Consorts, la mafia juive a su habilement placer ses pions, ses milliards provenant de trafics en tout genre et pour certains comme Porochenko retourner leur veste.

Petro Porochenko -ami de BHL le pyromane juif qui fait la pluie et le beau temps à l’Elysée depuis que la France est tombée aux mains des «Amis d’Israël» Sarkozy et Hollande- est devenu le chouchou de la dictature ultra libérale de l’Axe Washington Bruxelles.

Le « Baron du Chocolat » ami de BHL, Porochenko, propriétaire du groupe Roshen, s'est enrichi dans les années 1990 sur les ruines de l'URSS et est aujourd'hui à la tête d'une fortune estimée à 1,6 milliard de dollars. Favorable à l'intégration européenne de l’Ukraine, Petro Porochenko a mis sans état d’âme sa puissance financière et médiatique au service des Putschistes dont les Néo Nazis.

Ces « Parrains « juifs ont déjà grandement contribué en participant au pillage de l’Ukraine à sa plongée dans l’enfer des dettes qui l’ont amenée au bord du gouffre de la faillite. Mais ils comptent en s’alliant au FMI -le Zorro des pays financièrement défaillants- continuer à régner et piller mais cette fois «démocratiquement».

Ces « Parrains » juifs ukrainiens ont été adoubés par leur tête de file ex président du Parlement Ukrainien devenu provisoirement Premier Ministre après le coup d’état judéo néo nazi, le magnat juif Yatzeniouk, comme gouverneurs notamment des régions les plus riches de l’Ukraine dans l’Est et le Sud.

Yatzeniouk est actuellement à Bruxelles pour faire les poches des contribuables des pays membres de l'UE pour consolider le putsch de ses amis les "Parrains" juifs et les groupes néo nazis intégrés à la "Garde nationale" envoyée brûler vifs et bastonner à mort comme le faisaient les Nazis hitlériens les civils ukrainiens de l'Est et du Sud qui refusent de se soumettre à ce coup d'état à Kiev.

Ce qui est en jeu actuellement en Ukraine c’est en quelque sorte une «lutte des classes», un combat entre la majorité des Ukrainiens employés dans les usines et autres activités rentables situées surtout à l’Est et au Sud de l’Ukraine et ces «Parrains» juifs, leurs milices néo nazies qui veulent continuer à piller l’Ukraine et le peuple ukrainien en le réduisant en esclavage avec l'aide du FMI.

Le référendum qui s’est déroulé dans l’Est et le Sud de l’Ukraine – une initiative de démocratie directe condamnée immédiatement par les défenseurs de la dictature ultra libérale UE/USSIONISTE/OTAN comme « illégal » - est la preuve que le peuple ukrainien dit non à la poursuite de cette corruption. C’était le but et le slogan principal des manifestations du début à Kiev vite récupérées ensuite par la clique «Parrains », Juifs Néo Nazis et leurs soutiens occidentaux CIA & C°.

Les accuser de terroristes , séparatistes, pro russes, comme le font les médias de masse propagandistes en France aux USA et ailleurs c’est vouloir une nouvelle fois leur voler « LEUR REVOLUTION » qui n’est pas une fausse « Révolution» colorée mais un acte de courage démocratique face à des adversaires judéo néo nazis qui ne reculent devant rien inclus brûler vifs des civils à Odessa pour continuer de piller l’Ukraine.

Parmi ces « Parrains » juifs ukrainiens – qui bien sûr sont tous des ardents défenseurs du régime colonial juif sioniste qu'ils financent - Pinchuk, Kolomoïski, Rabinovich pour ne citer que ceux-là :

* Vadim Rabinovich, 61 ans et un des Juifs ukrainiens les plus riches du pays qui a créé en 1999 à coup de millions de dollars un « Congrès juif pan-ukrainien » dont il est le président et plus tard en 2011 le «Parlement Juif européen» (PJE) qualifié par Roger Cukierman, ancien et actuel président du CRIF comme étant « une vaste fumisterie ». N’empêche que c’est grâce à de telles organisations qu’il peut faire du Lobbying intense à Bruxelles et en Ukraine même acheter des voix s’il officialise sa candidature. Rabinovich patron d’une petite entreprise d’importation de meubles en Ukraine l’utilisait comme couverture de divers trafics avec les Etats-Unis. En 1980, alors que l’Ukraine faisait encore partie de l’URSS, il a été arrêté, condamné à 14 ans de prison et déchu de sa nationalité. Finalement, il n’a purgé que 7 ans est parti en Israël -d’où sa double nationalité- car il a récupéré sa nationalité ukrainienne à la chute de l’ex Union soviétique. Il a su alors acheter au bon moment et à bas prix quelques joyaux communistes avant de se lancer dans le commerce de métaux et y faire fortune.

* Victor Pinchuk appartient au clan de Dnipropetrovsk, une grande ville industrielle de l'Est du pays longtemps dorlotée par l’ex Union soviétique. Ingénieur, grâce à ses relations politiques et familiales, «Victor», comme l'appellent ses collaborateurs, a bâti une fortune colossale estimée avant la crise à 10 milliards de dollars. La colonne vertébrale de son empire, c'est le holding Interpipe, fabricant des tubes en acier. Au pays des gazoducs, cette activité vaut de l'or. Victor possède aussi une usine de ferroalliages, une banque, plusieurs chaînes de télévision, des journaux et bien sûr une propriété dans le Sud de la France, un appartement à Londres, un yacht…

* Igor Kolomoïski, 51 ans, copropriétaire de la puissante holding Privat (banque, métallurgie), est un des leaders de la communauté juive ukrainienne, crédité d'une fortune de 2,4 milliards de dollars. Il est devenu gouverneur de la région de Dnipropetrovsk. Kodomoïski est le Président de l’Union Juive Européenne, une organisation qu’il a cofondée en 2011, et l’un des principaux donateurs pour les causes juives en Ukraine et au-delà. Il possède des intérêts dans le secteur bancaire, la métallurgie, les produits chimiques, l’énergie et les transports aériens.

 

Source: Planète Non violence