25-01-2022 06:26 AM Jerusalem Timing

La banlieue-sud a échappé au pire: des attentats contre les hôpitaux

La banlieue-sud a échappé au  pire: des attentats contre les hôpitaux

Qu’est ce qui s’est passé dans la nuit de lundi à mardi.

Décidément, la cruauté des terroristes d’Al-Qaïda ne connait pas de limite. La banlieue sud de Beyrouth a évité le pire ces dernières heures.

Des attentats terroristes étaient planifiés pour détruire ses hôpitaux, si ce n’est la vigilance de la résistance et des services de sécurité libanaise.

Le drame aurait du se perpétrer dans la nuit de lundi à mardi. Selon des sources citées par le quotidien libanais AlAkhbar, « un groupe de terroristes planifiait une série d’attentats visant trois hôpitaux  dans la banlieue de Beyrouth ».

« Les brigades Abdallah Azzam, une filière d’Al-Qaïda au Liban, est chargé de mettre à exécution ce plan », a-t-on ajouté de même source.

Des sources sécuritaires libanaises ont pour leur part indiqué que « les informations communes entre les renseignements de l’armée et le Hezbollah ont abouti à dévoiler le plan qui visait de faire exploser l’hôpital Al-Rasoul al-Aazam (S).

« Un véhicule de type X5 et deux motos ont été repérées dans les alentours de l’hôpital Al-Rasoul al-Aazam alors qu’ils le surveillaient », ont indiqué de leur côté, les forces de sécurité interne (FSI). Sept personnes, dont des Libanais, Syriens et Palestiniens ont été arrêtées jusqu'à mardi après midi.

Des sources proches du Hezbollah évoquent « un lien entre le plan terroriste avorté et le putsh dirigé par la Turquie, l’Arabie et le Qatar en Irak ».

Et d’ajouter : « Ces attentats avaient pour but de secouer la scène libanaise, à l’instar de l’Irak, et ce, dans l’objectif d’embraser les tensions confessionnelles au sein des sympathisants de la résistance ».

Ces sources évoquent également les rumeurs sur un lien présumé entre ce plan maléfique et le camp des réfugiés palestiniens de Bourj al-Barajné (proche de l’hôpital al-Rassoul).

« Un tunnel liant les camps de Sabra et de Bourj al-Brajné aurait été découvert, et des banderoles soutenant l’EIIL auraient été arborées dans les camps palestiniens », ont prétendu ces rumeurs relayés par certains médias et réseaux sociaux.

Or, les sources proches du Hezbollah précisent que « des services de renseignement étrangers ont récemment mis un plan visant à ouvrir le dossier des camps de réfugiés palestiniens au Liban, après leur échec dans l’incitation à un conflit confessionnel dans les régions libanaises ».

« Ce ne sera pas le dernier acte terroriste, vu que les pays soutenant les terroristes veillent à adopter les mêmes moyens, or les yeux de la résistance restent ouverts », conclut cette source.

Par ailleurs, dans le cadre des rumeurs visant à terroriser la population, le site Mulhak.com a publié un document selon lequel les groupes terroristes planifient des attentats à la voiture piégée visant l’aéroport et plusieurs villes dans le sud du pays. Ainsi que l’assassinat des politiciens et des hommes de religion.

Notons qu’un plan de sécurité a également été mis en place dans le sud du Liban afin de contrôler de près les cellules des partisans des Brigades Abdallah el-Azzam. Le plan de sécurité du Sud devrait, en principe, être appliqué tout au long du mois de ramadan.  

Source: AlAkhbar + AlHadath News