18-02-2020 12:58 PM Jerusalem Timing

L’Iran dément la fermeture de ses centres culturels au Soudan

L’Iran dément la fermeture de ses centres culturels au Soudan

"Les dirigeants soudanais ne permettront pas que l’on porte atteinte aux relations historiques bilatérales".

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a démenti la fermeture des centres culturels iraniens au Soudan, selon l'agence Fars mercredi.
   
"L'ambassade et les centres culturels et économiques de l'Iran et du Soudan continuent leurs activités normalement dans les deux pays", a-t-il déclaré.
"Les dirigeants soudanais ne permettront pas que l'on porte atteinte aux relations historiques bilatérales".
   
Mardi, un responsable gouvernemental soudanais ayant requis l'anonymat avait déclaré à l'AFP que le Soudan avait fermé les centres culturels iraniens pour prosélytisme chiite et donné à leurs employés iraniens 72 heures pour quitter le pays.
   
A Khartoum, le correspondant de l'AFP a vu que le centre culturel iranien fonctionnait normalement et des employés soudanais y travaillaient mercredi. Le centre culturel à Oum-Dourman, ville jumelle de Khartoum, est fermé depuis cinq mois.  
   
Allié de l'Iran, le Soudan a tissé de bonnes relations, notamment militaires avec l'Iran ces dernières années. Le président soudanais Omar el-Béchir s'était rendu en 2012 à Téhéran, où il avait qualifié de "profondément ancrées" les relations entre les deux pays.
   
Israël accuse le Soudan de servir de base de transit pour les armes iraniennes à destination du mouvement palestinien Hamas à Gaza, ce que Khartoum dément.

 

Avec AFP