26-07-2017 05:44 PM Jerusalem Timing

Israël se vante d’être derrière la décision présumée d’expulser Méchaal du Qatar

Israël se vante d’être derrière la décision présumée d’expulser Méchaal du Qatar

Doha garde le silence.

Bien avant que le Qatar ne l’annonce officiellement, Israël s’est fait le chantre d’une décision que Doha aurait prise prévoyant l’exclusion du chef du bureau politique du Hamas Khaled Méchaal vers la Turquie.
Plus encore, c’est lui qui l’aurait insufflé !

Ainsi selon le ministère israélien des Affaires étrangères, ce sont les efforts assidus du ministre Avigdor Liebermann qui seraient derrière la décision qatarie présumée.

Dans un communiqué publié mercredi, le ministère félicite le Qatar de l’avoir prise, ajoutant s’attendre de la Turquie à une décision similaire, en refusant d’accueillir Méchaal.

Dans le texte, il y est question d’importants efforts déployés directement et indirectement pour pousser le Qatar à prendre une telle initiative et à cesser toute aide au Hamas.

«  Liebermann et son équipe professionnelle au ministère ont œuvré avec le Qatar et d’autres pays pour parvenir à ce résultat », est-il écrit dans le texte.
Une source politique israélienne est allée dans le même sens en confiant au site israélien Wala qu’Israël s’est employé auprès d’un Etat du Golfe pour expulser Méchaal du Qatar, et estimé que le démenti du Hamas ne changeait pas les faits. «  Le silence de Doha face aux rapports qui rendent compte de l’éloignement (de Méchaal) confirme l’impression qu’il a bel et bien reçu l’ordre de quitter cet émirat golfique », a dit cette source.

Selon laquelle l’entité sioniste s’est attelée à la tâche de faire expulser le dirigeant du Hamas du Qatar bien avant la dernière offensive militaire contre la Bande de Gaza l’été dernier. «  Nous avons agi avec les Etats-Unis, l’Europe et des Etats de la région, et plus précisément des pays du Golfe à travers des canaux clandestins que nous ne pouvons dévoiler », a-t-il ajouté.

Il poursuit : «  les démarches internationales qui ont fait pression sur le Qatar quoiqu’elles ont pris du temps ont finalement abouti. Après « Bordure protectrice » l’isolement du Qatar s’est renforcé... »

«  Si les rapports s’avèrent vrais, cela constituera un changement très grand et très rapide dans la politique qatarie », conclut le site israélien.

Il est également question que Tel Aviv va se pencher dans les jours prochains sur les signaux inquiétants sur un rapprochement du Hamas avec la Turquie et l’Iran, car « des indices parviennent sur le renouveau des relations entre la branche armée du Hamas avec Téhéran, et sur la présence de sièges de commandement du Hamas sur le sol turc », a-t-il écrit.

La 10ème chaine de télévision israélienne aussi s’est penchée sur cette éventuelle décision qatarie, et rapportée en avoir obtenu une confirmation à partir de responsables occidentaux haut-placés et selon lesquels « le Qatar a vendu Méchaal et le Hamas dans la cadre de la réconciliation avec l’Egypte ».

 

Du côté de la Turquie ou des Palestiniens, rien ne rend compte d’une telle décision qatarie.

A Ankara, le ministère turc des AE a signalé n’avoir aucune information sur une décision qatarie d’éloigner Méchaal vers son sol. Alors qu’à  Gaza, des sources proches du Hamas affirment que Méchaal se trouve à Doha. Il vient d’envoyer une délégation à Téhéran pour préparer une visite prévue, et attend toujours que les Iraniens lui fixent un rendez-vous.

 

Traduit à partir du journal libanais al-Akhbar