03-12-2016 11:50 PM Jerusalem Timing

La CIA et le Mossad derrière l’assassinat de Moughniyeh, dit le Washington Post

La CIA et le Mossad derrière l’assassinat de Moughniyeh, dit le Washington Post

Les Etats-Unis ont aidé à construire la bombe, et celle-ci été testée à plusieurs reprises dans un établissement de la CIA.

Le Washington Post a révélé pour la première fois ce samedi que l'assassinat du commandant militaire du Hezbollah Imad Moughniyeh en 2008 en Syrie est le travail conjoint du Mossad israélien et de la CIA.

Voici ci-dessous les idées principales de cet article

"Le 12 février 2008, Imad Moughnieh, chef des opérations internationales du Hezbollah, marchait dans une rue calme la nuit dans la capitale syrienne Damas après un dîner dans un restaurant voisin. Non loin de là, une équipe de la CIA présente sur place suivait ses mouvements.

Quand Moughnieh s'est approché de son véhicule tout terrain stationné, une bombe placée dans un pneu de secours à l'arrière du véhicule a explosé, faisant un éclat d'obus dans un rayon limité. Il a été tué sur le coup. Le dispositif a été guidé à distance depuis Tel Aviv par des agents du Mossad, le service de renseignement israélien, qui était en communication avec ses agents sur le terrain à Damas".

Les Etats-Unis ont aidé à construire la bombe, a déclaré un ancien responsable du renseignement américain interviewé, précisant que celle-ci a été testée à plusieurs reprises dans un établissement de la CIA en Caroline du Nord pour s'assurer que l'explosion n'entrainera pas de dommages collatéraux.

"Nous avons probablement fait sauter 25 bombes pour nous assurer que nous procédons de la bonne manière", a affirmé cet ancien fonctionnaire.
"La coopération extrêmement étroite entre les Etats-Unis et les services de renseignement israéliens suggère l'importance de la cible. Il s'agit d'un homme impliqué dans certains des attentats les plus spectaculaires du Hezbollah, y compris ceux contre l'ambassade américaine à Beyrouth et contre l'ambassade d'Israël en Argentine".

"Les Etats-Unis n'ont jamais reconnu leur participation à l'assassinat de Moughnieh, au moment où le Hezbollah accuse Israël. Jusqu'à présent, il y a eu peu de détails sur l'opération conjointe menée par la CIA et le Mossad pour le tuer. On ignore comment l'attentat à la voiture a été prévu ou le rôle exact des Etats-Unis…

L'implication américaine dans le meurtre a été confirmée par cinq anciens responsables du renseignement américain, assurent les co-auteurs de l'article, Adam Goldman et Ellen Nakashima.

Ces deux journalistes rappellent que Moughnieh a été assassiné dans un pays avec lequel les Etats-Unis n'étaient pas en guerre. En outre, il a été tué dans un attentat à la voiture, une technique que certains juristes considèrent comme une violation des lois internationales qui proscrivent «un meurtre par la perfidie» - en utilisant des moyens perfides pour tuer ou blesser un ennemi.

"C'est une méthode de meurtre utilisée par les terroristes et les bandits ", a déclaré Mary Ellen O'Connell, professeur de droit international à l'Université de Notre Dame. "Elle viole l'une des plus anciennes règles de guerre", assure-t-elle.

La décision de tuer ce haut dirigeant du Hezbollah nécessitait un feu vert présidentiel de la part du président US à l'époque George W. Bush. Le procureur général, le directeur du renseignement national, le conseiller à la sécurité nationale et le Bureau du conseiller juridique au ministère de la Justice ont tous signé sur cette opération, assure un ancien responsable du renseignement.

Selon cet officiel, il fallait montrer que cette opération relevait de l'auto-défense…
La CIA et le Mossad ont travaillé ensemble pour surveiller Moughnieh à Damas pendant les mois précédant le meurtre et pour déterminer où la bombe doit être placée, selon les anciens fonctionnaires interviewés…"