12-12-2019 08:12 AM Jerusalem Timing

Kim Jong Un: Pyongyang prêt à une guerre nucléaire contre les Etats-Unis

Kim Jong Un: Pyongyang prêt à une guerre nucléaire contre les Etats-Unis

Il est devenu impossible aux services de renseignement sud-coréens et américains de détecter les travaux de préparation au tir de missiles nord-coréens à l’aide de satellites ou de drones..

Kim Jong Un, chef suprême des armées nord-coréennes et premier président du Comité nord-coréen de la défense nationale, a rejeté la possibilité de dialogue avec les Etats-Unis.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a rejeté la possibilité d'un dialogue avec les Etats-Unis et s'est dit prêt à une guerre nucléaire, a rapporté dimanche l'agence nord-coréenne KCNA.

"Nous sommes prêts à faire face à toute guerre, conventionnelle ou nucléaire", a indiqué Kim Jong Un au cours d'une revue d'un exercice naval et aérien.

"Nous ne voulons pas nous mettre à la table des négociations avec des chiens enragés", a ajouté M.Kim, réagissant apparemment à l'évocation le 22 janvier par le président américain Barack Obama d'un possible effondrement de son régime.


Rappelons que  selon le journal Chosun Ilbo, citant une source gouvernementale, des spécialistes nord-coréens ont réussi à réduire le temps de préparation au tir des missiles balistiques en améliorant la qualité du combustible.

Ce qui  prive les services de renseignement sud-coréens et américains de la possibilité de détecter les travaux de préparation au tir à l'aide de satellites ou de drones. Pour cette raison, plusieurs experts ont été incapables de prédire les tirs de missiles de classe Scud et Nodong l'année dernière.

"Auparavant, il était possible de prévoir à l'avance un tir de missiles balistiques nord-coréens, car le combustible liquide devait être  pompé très peu de temps avant le tir. Toutefois, les données de renseignement, recueillies l'année dernière, ont prouvé que les missiles nord-coréens peuvent être maintenus prêts au tir pendant une longue durée, même après avoir fait le plein de combustible liquide, car sa qualité a été améliorée", indique la source cité par le journal.

La source a précisé que si auparavant, les missiles devaient être tirés trois heures au maximum après avoir fait le plein de carburant, actuellement, ils peuvent être maintenus en état d'alerte pendant plusieurs années.


Avec Sputnik