14-04-2021 05:04 PM Jerusalem Timing

Crimes de guerre israélienne à Gaza:démission du chef de la commission d’enquête

Crimes de guerre israélienne à Gaza:démission du chef de la commission d’enquête

"Israël" salue la démission du juge Schabas.

Le chef de la commission de trois experts chargée par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU d'enquêter sur la guerre israélienne l'été dernier contre la bande de Gaza a démissionné, en raison des pressions israéliennes.

« Israël » a mis en cause l'impartialité de William Schabas, sous prétexte qu’il était consultant en 2012 pour l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

William Schabas, professeur canadien de droit international, avait été nommé en août dernier à la tête de l'équipe d'experts internationaux chargée d'enquêter sur les crimes de guerre et violations des droits de l'homme lors de la guerre israélienne contre la bande de Gaza.

Dans une lettre au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, dont Reuters a pu consulter une copie, il annonce sa démission immédiate pour ne pas gêner la rédaction du rapport d'enquête. Ce dernier doit être publié en mars.

Lors de la création de la commission d'enquête, "Israël" avait dénoncé "un tribunal fantoche". "Cela fait des années que le Conseil des droits de l'homme de l'ONU s'est transformé en un 'Conseil des droits des terroristes' dont les pseudo-investigations sont déterminées par avance", avait prétendu Yigal Palmor, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le ministère israélien des Affaires étrangères avait officiellement annoncé mi-novembre que l’entité sioniste ne coopérerait pas avec la commission.

Schabas s’est vu refuser le droit d’entrer en « Israël » et à Gaza par les autorités d’occupation israéliennes.

La guerre israélienne contre la bande de Gaza a fait plus de 2140 martyrs palestiniens parmi les civils gazaouis dont plus de 200 enfants.

"Israël" salue la démission du juge Schabas 

En réaction, « Israël » a salué mardi la démission du Schabas de la présidence de la commission d'enquête de l'ONU, tout en dénonçant l'existence même de cette commission, "biaisée" et "anti-israélienne".

"Après la démission du président, c'est tout le rapport  de cette commission biaisée, aux positions anti-israéliennes, qui doit être mis au rebut", a réagi le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, dans un communiqué, cité par l'AFP.

Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a salué la démission de celui qui était devenu la bête noire des diplomates israéliens, mais a dit ne s'attendre à "aucun impact sur les conclusions d'enquête qui ont été rédigées d'avance et dont le seul but est de nuire à Israël".

M. Schabas est décrié par le gouvernement israélien comme un anti-israélien notoire depuis qu'il a déclaré en 2013 que le dirigeant qu'il préférerait voir devant la Cour pénale internationale était Netanyahu.