18-02-2020 11:04 AM Jerusalem Timing

Jean-Marie Le Pen qualifie d’"accident" les tueries en Norvège

Jean-Marie Le Pen qualifie d’

L’Ambassadeur de Norvège en "Israël" affirme que la position de son pays envers l’occupation israélienne ne changera pas après le carnage perpétré par un islamophobe pro-isrélien.

Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a estimé que la "naïveté" du gouvernement norvégien était "plus grave" que la tuerie, qu'il a qualifiée d'"accident".

"La situation me paraît grave non pas par cet accident d'un individu qui, sous l'effet d'une folie fut-elle passagère, se met à massacrer ses concitoyens", affirme dans une vidéo mise en ligne vendredi sur le site internet du FN son dirigeant historique, âgé de 83 ans.
 
"Ce qui me paraît plus grave et que démontre cette affaire, c'est la naïveté et l'inaction du gouvernement norvégien (...). Vous savez que les policiers en Norvège ne sont pas armés", a ajouté Jean-Marie Le Pen, à qui sa fille Marine a succédé à la tête du FN en janvier.
 
A propos du Norvégien Anders Behring Breivik qui a reconnu la tuerie ayant fait 77 morts et qui n'a pas caché son islamophobie, Le Pen a estimé qu'"apparemment, il s'agit d'un homme qui n'est pas en possession de ses moyens intellectuels, qui est un malade".

Le Pen parle aussi de la Norvège comme d'"un petit pays sympathique", "mais qui n'a pas pris la mesure du danger mondial que représentent d'abord l'immigration massive (...) mais encore le terrorisme, qui est un phénomène mondial".

Contactés samedi par l'AFP, ni la présidente du FN, ni ses proches n'ont souhaité réagir. Ces propos pourraient embarrasser Marine Le Pen, qui s'emploie à conférer une image de respectabilité à son parti et qui avait condamné officiellement la tuerie, soucieuse de ne pas voir son parti associé à ce carnage.

Mais le FN a dû également suspendre quelques jours plus tard l'un de ses membres, Jacques Coutela, qui avait diffusé sur son blog un texte faisant l'apologie d'Anders Behring Breivik et de son islamophobie.

Un cadre du parti avait également posté plusieurs messages sur Twitter où il semblait faire un lien entre la hausse de l'immigration en Norvège et la tuerie.
 

L’Ambassadeur de Norvège en "Israël": notre position envers l’occupation israélienne ne changera pas


Le carnage perpétré en Norvège par Behring Breivik, un islamophobe pro-isrélien et qui, selon le dernier bilan, a coûté la vie à plus de 90 norvégiens, ne changera pas la position des norvégiens vis à vis de l’occupation israélienne. C’est, en substance, la réponse de Svein Sevje, l’ambassadeur de la Norvège à "Israël" aux éventuelles conséquences de ces attentats sanglants sur la politique de son pays dans le conflit israélo-palestinien .

En effet, interrogé par le quotidien israélien Maariv sur le rapport entre ces attentats et ce qui se passe en Israël, Svein Sevje répond qu’il y voit « de la similarité et de la différence dans les deux cas ». Et de préciser : « Les Palestiniens font cela à cause d’un but défini qui est lié à l’occupation israélienne. Il y a des éléments de vengeance et de haine contre Israël. En plus de cela, vous pouvez ajouter l’élément religieux qui est lié à leurs actions…Dans le cas de l’attaque terroriste en Norvège, le meurtrier avait une idéologie qui affirme que la Norvège, particulièrement le Parti travailliste, oublie la culture norvégienne », a déclaré Sevje, se référant à Anders Breivik.

Avant de conclure : « Nous Norvégiens, considérons l’occupation comme la cause de la terreur contre Israël… Ceux qui pensent cela, ne changeront pas d’avis après l’attaque à Oslo».

Rappelons que les jeunes membres travaillistes qui campaient sur l’île d’Utoya où a lieu la tuerie et appelaient au boycott d’"Israël" et affichaient leur soutien à la création d’un État palestinien.