25-01-2022 07:03 AM Jerusalem Timing

Dahi Khalfane : Daesh est formé d’éléments juifs et arabes

Dahi Khalfane : Daesh est formé d’éléments juifs et arabes

Il accuse la CIA de connaitre la cachette d’Abou Bakr al-Baghdadi

L’ancien  chef de la police de Dubaï, Dahi Khlafane connu pour son franc-parler dans un pays où les déclarations politiques sont un fait rare fait partie de ceux qui affichent des soupçons sur les origines de la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique).

Après avoir juré que cette milice ne pouvait qu’être la création des services de renseignements américains, dans le but de faire chanter les Arabes, - accusation qu'il a véhiculée lors de la formation de la coalition dirigée par les USA en 2014- il est maintenant persuadé, selon les tweets qu’ils postent sur son compte qu’elle est formée d’éléments juifs et arabes. Il accuse aussi la CIA de connaitre le lieu de résidence de son chef Abou Bakr al-Baghdadi.

Dans l’un de ses derniers tweets, Khalfane a écrit dernièrement : «  Daesh n’est qu’une mafia destinée à dérober le pétrole brut des pays qui traversent des phases de vacances étatique durant lesquelles les Etats sont affaiblis. C’est une clique formée d’un mélange de juifs et d’arabes », a rapporté le site d’information égyptien Vetogate. Présentant à  l'appui les capture de ses tweets.

« Sachez que lorsque le lieu de résidence de Baghdadi n’est pas localisé, cela veut dire que sa couverture est juive, et que les forces qui connaissent son emplacement n’osent pas le divulguer », a-t-il soupçonné. Et Khalfane d’assurer : «  je suis sur et certain qu’au moins les renseignements américains savent où se trouve Baghdadi ».

Selon lui, « il est impossible qu’une organisation aussi clandestine et envoutante puisse être arabe. Son organisateur se doit d’être juif. Ils sont maitres en perfidie et en astuce et sont très expérimentés dans ce domaine-là. »

Selon lui, les Etats-Unis sont parfaitement conscients que c’est Israël qui est derrière Daesh, raison pour laquelle ils s’emploient à le présenter comme étant une entité mystérieuse. «  Il n’est pas comme cela. Mais les Etats-Unis ne peuvent dévoiler le secret », a-t-il contesté.

Khalfane estime que les moyens dont dispose cette milice sont tellement importants qu’ils nécessitent un soutien de la part d’un Etat hégémonique.

«  Toutes les armées des occidentaux et des arabes sont contre Baghdadi et toutes sont impuissantes face à lui … Croyez-moi le jeu est bien plus grand et ses acteurs bien plus importants », a-t-il affirmé aussi avant de conclure : «  Vive l’Amérique. Vive Israël. A bas les Arabes ».

S’exprimant sur son expérience et ses rencontres avec des responsables occidentaux, il a précisé : «  Pendant ma vie, j’ai vu des Américains et certains occidentaux lorsqu’ils veulent dire qu’Israël est derrière quelque chose, ils baissent tout d’un coup la voix de crainte d’être entendus, tellement ils ont peur des Juifs ».

« La crainte qu’inspire Israël aux Américains est terrifiante… il exerce sur eux un contrôle total », a-t-il ajouté assurant que quiconque se hasarde à critiquer les juifs aura à affronter le pire.

«  Je ne fais pas de la publicité pour les juifs… mais c’est une vérité que les juifs détiennent les rênes du pouvoir en Occident … et qu’ils dirigent le monde comme bon leur semble », a-t-il aussi conclu.

Ce n’est pas la première fois que Khalfane soupçonne les Américains d’être les parrains secrets de Daesh. Dans un tweet datant de 2014, lors de la formation de la coalition contre elle,  il avait sans emballage accusé les Etats-Unis de faire chanter les pays arabes avec Daesh, comme ils l’avaient fait dans le passé avec l’ex président irakien Saddam Hussein.

Mais c’est la première fois qu’il opère un lien entre Daesh et Israël. Il l'avait soupçonné au début d'être lié à la confrérie des Frères Musulmans, bête noire des Emirats.