23-03-2019 05:14 PM Jerusalem Timing

Le Haut Commissaire aux réfugiés de l’ONU dénonce le "populisme" en Europe

Le Haut Commissaire aux réfugiés de l’ONU dénonce le

De tels phénomènes entraînent des réactions hostiles envers les étrangers, de la xénophobie et du racisme, ce qui rend difficile la protection des réfugiés.

Le Haut Commissaire aux réfugiés de l'ONU, le Portugais Antonio Guterres, a dénoncé mercredi la montée d'un "populisme politique" en Europe qui favorise l'intolérance et les actes de violences comme celui survenu en Norvège.
 
"Nous avons assisté ces derniers temps à l'émergence de phénomènes de populisme politique, avec parfois un grand impact dans les systèmes politiques" en Europe et dans d'autres parties du monde, a déclaré M. Guterres à Brasilia.
 
"De tels phénomènes ont eu une répercussion négative dans l'opinion publique et entraînent des réactions hostiles envers les étrangers, de la xénophobie et du racisme, ce qui rend difficile la protection des réfugiés", a estimé l'ancien Premier ministre portugais.

"Cela crée un environnement favorisant des actes violents et barbares comme celui de la Norvège", où un extrémiste de 32 ans a tué 77 personnes le 22 juillet, a-t-il déclaré.

Cette situation inquiète tout spécialement le responsable de l'ONU au moment où le monde fait face à une crise massive des réfugiés.
 
Au cours des dernières mois, des crises successives ont eu lieu avec des centaines de milliers de réfugiés et déplacés en Côte d'Ivoire, en Libye, en Syrie, au Yémen, à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud et, actuellement, dans la corne de l'Afrique touchée par la sécheresse.