18-02-2020 09:44 PM Jerusalem Timing

Boroujerdi : Ce qui se passe en Syrie vise la Résistance dans la région!

Boroujerdi : Ce qui se passe en Syrie vise la Résistance dans la région!

«nous devons aider la Syrie à sortir de ces événements et c’est d’ailleurs ce que le secrétaire général de la Ligue des États arabes a fait quand il a rencontré le président syrien Bachar al-Assad ».

 

Le chef de la commission parlementaire de la sécurité nationale et des Affaires étrangères Alaeddin Boroujerdi, a déclaré du Caire que les Etats-Unis visent la Syrie dans le but de briser la résistance dans la région et préserver les intérêts de l’entité sioniste,  soulignant que le rapprochement entre Le Caire et Téhéran aura un impact significatif sur la région.

Au cours de rencontre avec  le secrétaire général de l'Organisation arabe de la Ligue arabe, Nabil Arabi, durant laquelle il a remis une invitation de la part  du président  de l'Assemblée consultative islamique, Ali Larijani, pour participer à la conférence de soutien à l’intifada palestinienne qui se tiendra à Téhéran début Octobre prochain, Boroujordi a déclaré que «la Syrie est désormais une cible par les États-Unis, après avoir perdu l’ Egypte dans  l’équilibre régional  ».

Il a appelé à soutenir  « la Syrie afin de ne pas autoriser les Etats-Unis à s’ingérer dans les affaires intérieures des pays de la région ».

Boroujerdi a estimé que «l'objectif américain est maintenant de briser l’axe de la résistance dans la région pour permettre à l’entité sioniste d’agir comme bon lui semble ».

Et de souligner : «nous devons aider la Syrie à sortir de ces événements et c’est d’ailleurs ce que le secrétaire général de la Ligue des États arabes a fait quand il a rencontré  le président syrien Bachar al-Assad».

Boroujerdi a exprimé sa joie à l’égard de ce qu’il a appelé  le mouvement historique du peuple égyptien, affirmant que «ce qui est arrivé en Egypte est grand».

Il  a exprimé l'espoir de voir l'Egypte se soulever, et organiser des élections parlementaires et présidentielles dans un proche avenir.

Il a souligné que si  l'Egypte et l'Iran cordonnent leurs actions , ils  auront un impact significatif sur la région!

Et de conclure : «Nous attendons les élections égyptiennes afin que le gouvernement égyptien puisse prendre des décisions à cet égard», en référence « à la ratification par le parlement égyptien qui sera élu de la normalisation officielle des relations avec l'Iran ».

En juin, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait indiqué qu’il se rendrait “immédiatement et avec fierté en Egypte" dès lors qu’il recevra une invitation des autorités égyptiennes.

A noter que cette visite est la première d’un officiel iranien depuis la chute du président Hosni Moubarak.