21-02-2019 01:58 PM Jerusalem Timing

Feu vert d’"Israël" pour 1.000 soldats égyptiens dans le Sinaï

Feu vert d’

Des chars de l’armée égyptienne sont entrés dans le Sinaï en prévision d’opérations visant les auteurs d’attaques contre le gazoduc reliant l’Egypte à "Israël".

« Israël » a donné son feu vert au déploiement d'un millier de soldats égyptiens dans la péninsule du Sinaï pour soi-disant "ramener l'ordre" dans cette région, a indiqué lundi la radio publique israélienne.

Cette décision a été prise par le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la demande du Caire, a ajouté la radio.

Le quotidien israélien Haaretz indique pour sa part lundi que le directeur des affaires politico-militaires au ministère de la guerre Amos Gilad s'est rendu dimanche au Caire où il s'est entretenu notamment des opérations de sécurité dans le Sinaï.

Selon des responsables de la sécurité, s'exprimant sous couvert de l'anonymat, plus de 1.000 soldats et policiers devaient restaurer l'ordre dans le nord de la péninsule du Sinaï, avant de progresser vers le sud, à Cheikh Zouweid et Rafah, où se cachent les auteurs d'attaques contre le gazoduc reliant l’Egypte à « Israël ». 

Une personne a été tuée et dix ont été arrêtées lors d'une campagne conjointe de l'armée et de la police égyptiennes
dans le Sinaï, a indiqué lundi une source au sein des services de sécurité.

L'Egypte fournit 43% du gaz naturel consommé en « Israël », où 40% de l'électricité est produite à partir de cette source d'énergie.

Rappelons que le traité de paix de 1979 entre l’entité sioniste et l’Egypte prévoit une démilitarisation du Sinaï. Israël n'avait accepté qu'une dérogation en 2005, en permettant à une force de police égyptienne de prendre position à Rafah, le terminal frontalier entre l'Egypte et la bande de Gaza.