19-03-2019 11:54 PM Jerusalem Timing

Roumanie: le système de défense antimissile de Deveselu est "opérationnel"

Roumanie: le système de défense antimissile de Deveselu est

Des exercices et des tests supplémentaires seront menés d’ici l’été 2016 afin que le système devienne pleinement opérationnel

Le système de défense antimissile de Deveselu (sud de la Roumanie), qui sera intégré dans le futur bouclier de l'Otan, est "opérationnel", a indiqué vendredi le vice-amiral américain James Syring, lors d'une cérémonie marquant la finalisation de ce projet.
   
"Nous marquons un moment important pour la défense antimissile de l'Otan.

Le système Aegis Ashore est désormais opérationnel", a déclaré M. Syring, directeur de l'Agence américaine de Défense antimissile (MDA).
   
Formé de missiles intercepteurs, ce système a un "rôle dissuasif (...) et un caractère exclusivement défensif", a souligné le ministre roumain des Affaires étrangères Lazar Comanescu.
"Le système n'est pas dirigé contre la Fédération russe", a-t-il renchéri, alors que Moscou a à plusieurs reprises exprimé son irritation envers ce projet, qu'il considère comme une menace pour sa sécurité.
   
L'ambassadeur américain en Roumanie Hans Klemm et le secrétaire général adjoint de l'Otan pour les investissements de défense Patrick Auroy ont pour leur part tenu à rassurer Moscou, précisant que le système vise à "contrecarrer des menaces venant de l'extérieur de l'Europe".

"Nous avons expliqué plusieurs fois cela aux autorités russes, cependant la Russie a lancé des déclarations menaçantes à l'adresse notamment des Alliés qui ont contribué à ce système. Ces menaces sont totalement injustifiées", a estimé M. Auroy.
   
Selon M. Syring, des exercices et des tests supplémentaires seront menés d'ici l'été 2016 afin que le système devienne pleinement opérationnel.
   
Lancé en 2010, le projet de bouclier antimissile de l'Otan, basé essentiellement sur une technologie américaine, vise à déployer progressivement des intercepteurs de missiles et de puissants radars dans l'est de l'Europe et en Turquie.
 
Les travaux sur la base de Deveselu avaient commencé en octobre 2013.