08-12-2021 07:59 AM Jerusalem Timing

Certains médias arabes sont intervenus directement dans les événements en Syrie

Certains médias arabes sont intervenus directement dans les événements en Syrie

Des médias arabes interviennent directement dans le déroulement des événements, en diffusant des informations pour pousser les groupes armés à se diriger vers des lieux déterminés!

Des chaînes de télévision satéllitaire arabes sont passées du stade de la falsification et de la fabrication de l’information mensongère, au stade  l'intervention directe dans le déroulement des événements, en diffusant des informations pour pousser les groupes armés à se diriger vers des lieux déterminés, a rapporté l’agence SANA.

Des analystes et académiciens estiment que cette évolution dans la couverture médiatique, prouve l'échec des moyens employés pour provoquer la sédition et affecter le moral de la société syrienne.

M. Khaled Abboud, membre de l'Assemblée du peuple, a indiqué que l'information est devenue un outil pour porter atteinte à la Syrie, et ce, en passant de la provocation à l'instigation, ajoutant que les nouvelles diffusées par les chaînes de télévision satellitaires arabes qui mobilisent, provoquent et recourent à la désinformation, s'inscrivent dans le cadre des plans et des agendas extérieurs.

Dans une interview à SANA, M. Abboud a fait remarquer que ces outils médiatiques ont perdu tout professionnalisme  pour devenir un service de renseignement qui transmet des données sur  des lieux pour les saboteurs et les criminels.

De son côté, Mme Nahla Issa, vice- doyenne de la faculté de l'information à l'université de Damas, a insisté sur l'importance du rôle des médias nationaux dans la lutte contre l'offensive médiatique pour  l'opinion publique.

Pour sa part, l'analyste en politique, M. Taleb Ibrahim, a fait savoir que l'offensive médiatique contre la Syrie représente une escalade via le recours aux moyens de la guerre psychologique, médiatique et démographique pour porter atteinte au moral du citoyen syrien.

Sur le terrain, les correspondants de Sana , se sont rendus sur les places présumés investi par des manifestations monstres, à Damas, et ont démenti les informations diffusées par certaines chaînes satellitaires sur des regroupements et des manifestations sur les places des Abbasides et des Omeyyades.

Les correspondants de Sana  ont assuré  que le calme règne dans ces régions et la vie y est normale.

Ils ont diffusé des photos et des témoignages de citoyens à Damas démentant les nouvelles présumées des deux chaînes d'al-Jazzera et d'al-Arabiya sur des manifestations à Damas, ajoute SANA.

Les deux chaînes d'al-Jazzera et d'al-Arabiya ont commencé la journée par la diffusion de dizaines de nouvelles mensongères sans compter les dires de témoins oculaires et d'activistes sur des manifestations dans plusieurs places principales à Damas, rappelle SANA.

Des citoyens sur les places des Abbassides, des Omeyyades, et de Kafar Sousseh, ont assuré aux correspondants de SANA que tout était normal !

Ainsi, Ahmad un jeune étudiant a déclaré avoir passé la soirée avec ses amis dans la vieille ville de Damas et qu'il était surpris ce matin des nouvelles diffusées par la chaîne d'al-Jazzera sur des manifestations à Damas. "Je suis aussitôt sorti et allé parcourir les zones citées par cette chaîne. Je n'ai vu rien d'anormal dans les zones citées, tout au contraire tout était normal, et plutôt calme or, vous savez, c'est samedi, la fin de la semaine ", a-t-il précisé.

De son côté, Ziyad al-Halabi, propriétaire d'un magasin de douceurs dans la place de Kafar Sousseh, a indiqué qu'il se trouvait dès le matin au magasin et qu'il n'avait constaté aucun mouvement anormal.

Mohammad al-Rahoun et Samer Srour, des habitants de la place des Abbassides, ont souligné, qu'ils n'avaient rien vu de ce qu'avait retransmis al-Arabiya et al- Jazzera, alors que Maya, une petite fille accompagnant sa mère pour faire du shopping a dit: "La Syrie est forte et nous l'aimons beaucoup".

Enfin, la TV syrienne a diffusé les aveux d’un «  terroriste, répondant au nom de Mohamed Dib Attiyeh » : il affirmé avoir  tué de ses propres mains deux agents de l'ordre : Nawaf Mohamed Ismaël et Ali Nayef Khodr, a rapporté SANA.

« Le terroriste a avoué qu'il travaille dans la menuiserie de bâtiment et le 23 de ce mois il a été contacté par le groupe dont il fait partie, pour lui demandé de surveiller les deux agents en question qui étaient en route de Tiba vers al-Jiza à Deraa, ajoute SANA.

« A bord de sa moto et avec la collaboration de deux autres terroristes à mi-chemin, les deux agents de l'ordre ont été arrêtés et désarmés, puis conduits tous les deux dans un endroit désert, où ils ont été liquidés par balles et enterrés sur place, après avoir été interrogés sur le déploiement des forces de sécurité et les positions de l'armée », poursuit SANA.

Il a aussi avoué qu'il fait partie d'un groupe armé suréquipé en armes puisqu'il possède des Kalachnikov, des fusils-à-pompes, des fusils à jumelles et des moyens de communication par satellite de type Thouraya. Il a précisé que les armes viennent de la Jordanie.

Il a aussi parlé de d'autres actes perpétrés par son groupe pendant le mois de Ramadan avant son arrestation à savoir : une embuscade sur la route K'heil-al-M'seifra, contre un bus transportant des agents de circulation, également contre un véhicule de la police criminelle.