20-05-2019 10:01 AM Jerusalem Timing

Yémen: 100 miliciens de la coalition tués à Chabwa

Yémen: 100 miliciens de la coalition tués à Chabwa

Projet d’accord à Koweït prévoyant le limogeage du général pro-saoudien et vice-président démissionnaire Ali Al-Ahmar.

Les forces yéménites (armée et Ansarullah) ont avorté la plus grande offensive de la coalition saoudo-US et de leurs mercenaires contre les régions de Bijane et Assilane à Chabwa (Est).

Selon un officier militaire yéménite, le but de cette offensive menée il y a deux jours était de s’emparer des régions de la province de Bayda (centre) qui connait de violents combats depuis des mois.

Cet officier, cité mardi soir par le site yéménite Khabar, a expliqué que les forces yéménites ont sécurisé les positions à Assilane et Bijane après avoir chassé les milices pro-saoudiennes.

« Ces combats ont fait près de 100 tués et un grand nombre de blessés parmi les assaillants », a-t-il précisé. Et d’ajouter : « 3 brigades soutenues par l’Arabie ont été dépêchées vers  Chabwa dans le but d’avancer vers Bayda, mais leur tentative a tourné au fiasco ».

Par ailleurs, les mercenaires de la coalition, appuyé par les avions de chasse saoudiens, ont essuyé un revers cuisant à Bab al-Mandeb, dans la province de Taez (centre).

Un bon nombre de mercenaires de la coalition ont été tués et blessés, mardi matin, suite à des violents combats avec les forces yéménites à Bab al-Mandeb, a précisé une source militaire citée par Khabar.

Projet d’accord à Koweït

Entre-temps, au niveau politique le site Khabar a révélé les détails des discussions entre les protagonistes yéménites à Koweït.

Un projet d’accord, faisant objet de discussions sous la supervision de l’Onu, prévoit la privation du président démissionnaire Abed Rabbo Mansour Hadi de ses prérogatives jusqu’à la fin des pourparlers, la formation d’un gouvernement d’union et d’un comité militaire avec la participation d’officiers Koweitiens et Omanais.

Pour sa part, la télévision panarabe AlMayadeen a révélé que le général pro-saoudien et vice-président démissionnaire Ali Al-Ahmar sera limogé. Les prérogatives du vice-président seront transférées à un nouveau vice-président accepté par toutes les parties.

La délégation nationale (représentants de l’armée et d’Ansarullah) et les représentants yéménites soutenus Ryad ont entamé depuis le 21 avril à Koweït des pourparlers de paix supervisés par l’Onu.