09-03-2021 12:02 AM Jerusalem Timing

Bin Nayef admet l’échec de son pays en Syrie et au Yémen

Bin Nayef admet l’échec de son pays en Syrie et au Yémen

Pour sa part, le vice-ministre iranien en charge des Affaires arabo-africaines, a démenti les allégations selon lesquelles l’Arabie aurait envoyé des médiateurs en Iran afin de trouver une solution au problème du Yémen.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Nayef, a admis " l'échec de son pays en Syrie et au Yémen" notant que "les promesses des Etats-Unis et de la Turquie d'évincer le régime du président syrien Bachar al-Assad,  ne se sont pas réalisées , a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Selon le site du quotidien saoudien alWatan ,   le prince Ben Nayef a ajouté que" l'Arabie Saoudite compte présenter de sérieuses concessions dans les dossiers syrien et yéménite".

 S'exprimant en marge de la réunion des dirigeants du Conseil de coopération du Golfe (CCG),  Ben Nayef a déclaré : "L'intervention du Royaume dans les crises de la région revient à sa préoccupation permanente quant à la stabilité et à la sécurité de la région. Dans cette logique, le royaume a répondu à l'appel de la légitimité  au Yémen afin que son peuple frère puisse jouir de la sécurité et de la stabilité".

Et de poursuivre :"Toutefois, il faut noter que l'opération Tempête décisive s'est prolongée et a  évolué d'une manière inattendue, loin de nos objectifs, et ce en raison de l'échec des pays de la coalition à accomplir leurs  tâches ."

Pour ce qui est du dossier syrien , Ben Nayef a déclaré: "Il était prévu d'évincer le régime d'Assad avec l'aide de la Turquie et des États-Unis d'Amérique et nous avons beaucoup misé sur  des garanties de leur part. Mais ces promesses ne se sont pas  réalisées sur le terrain, et nous regrettons que le monde arabe ait connu au cours des deux dernières années, de nombreux crises et  conflits ."

Ben Nayef ajoute: "toutes ces choses nous obligent à revoir nos politiques et nos calculs, même si cela exige de notre part de présenter de douloureuses concessions  dans chacun des dossiers mentionnés ci-dessus, surtout si nous voulons préserver la sécurité du monde arabe  et le libérer des ses luttes intestines."

A noter que le site Al-Watan  avait publié cette information avant de la  supprimer au bout de trois heures, puis le site a été désactivé totalement pour un certain temps.

Dans le même contexte, le vice-ministre iranien en charge des Affaires arabo-africaines, Hussein Amir Abdellahian, a démenti les allégations selon lesquelles l’Arabie saoudite a envoyé des médiateurs en Iran afin de trouver une solution au problème du Yémen.

La chaine satellitaire arabe Al-Mayadeen avait  diffusé cette nouvelle en citant Amir Abdollahian comme la source de l’information. Il aurait assuré qu'en dépit de la rupture des relations irano-saoudiennes, les Saoudiens auraient envoyé vers l’Iran des médiateurs pour trouver un règlement à la crise yéménite et que l’Iran espérait normaliser ses relations avec ce pays.