16-07-2020 08:32 PM Jerusalem Timing

Un rôle saoudi-émirati dans le putsch turc?

Un rôle saoudi-émirati dans le putsch turc?

L’ambassade américaine en Turquie a qualifié dans un communiqué le coup d’Etat de "révolution", avant de se rétracter ultérieurement.

La presse turque mène une campagne continue contre l'Occident et ses médias, accusés de soutenir les partisans du coup d'Etat avorté en Turquie.


Mais le plus frappant encore est la couverture de certains médias arabes notamment saoudiens, qui ont promu et couvert implicitement le coup d'Etat, suscitant des doutes sur une possible implication saoudienne dans les événements.


A ce propos, des activistes turcs ont fustigé la chaine de télévision saoudienne al-Arabiya pour sa couverture des incidents en Turquie, ce qui a poussé son directeur à répliquer: "Notre chaine a rapporté les événements comme toutes les autres chaines, nous n'avons ni applaudi ni pleuré pour le coup d'Etat".


Ainsi, le journal As-Shourouq a rapporté qu'un grand nombre d'internautes ont accusé la chaine al-Arabiya d'avoir été en faveur de la tentative du putsch avorté, alors que l'ambassade américaine en Turquie a qualifié dans  un communiqué le coup d'Etat de "révolution", avant de se rétracter ultérieurement.


Sur ce sujet, le bloggeur saoudien Moujtahed a souligné sur Twitter: " Il n'a pas été établi s'il y avait un rôle saoudien officiel dans le coup d'Etat turc, mais il existe des preuves selon lesquelles Mohammad ben Salmane, à travers sa relation avec Mohammad ben Zayed, était au courant du putsch, pour cette raison, il a ordonné de patienter d'ici que les choses s'éclaircissent".


Plus tard, Moujtahed a posté: "Il s'est avéré que ben Salmane avait contribué à l'avance dans le putsch, et il n'était pas simplement au courant de ces développements".  


Et d'ajouter: "Parmi les préparatifs pour le coup d'Etat, une chambre d'opérations médiatiques conjointes a été mise en place entre la chaine al-Arabiya et Sky news en arabe qui se sont partagées les rôles. La contribution de Mohammad ben Salmane est survenue à travers le réseau médiatique MBC qu'il possède".


Réactions émiraties et qataries


Réagissant au coup d'Etat turc, la chaine de télévision qatarie al-Jazeera a fustigé les propos du ministre émirati des Affaires étrangères sur le coup d'Etat. Le directeur général d'al-Jazeera a réagi à l'atteinte contre cheikh Qaradaoui par ledit ministre, le qualifiant d' "un jeune homme qui porte atteinte à son excellence le président Erdogan et à son éminence cheikh Qardaoui".


En effet, ben Zayed avait écrit: "quand un extrémiste ayant légitimé les opérations terroristes se dit solidaire avec les opposants au coup d'Etat, nous constatons alors que ce coup d'Etat était une bonne chose, et que les dirigeants de cet Etat sont tous des terroristes!".


Ce même ministre émirati a souligné plus tard dans un tweet: "Nous n'avons pas compris si ce qui a eu lieu en Turquie était un coup d'Etat, une révolution, ou une scène théâtrale réalisée par Erdogan".  


Pendant ce temps, la chaine al-Jazeera a critiqué le soutien occidental au coup d'Etat turc, dénonçant une campagne orchestrée contre le président Erdogan.
Pour sa part, la presse turque a condamné les informations mensongères publiées par les médias occidentaux sur les événements dans le pays.


L'agence de presse turque Anatolie s'en est prise à Sky news qui publie des mensonges continus sur la situation en Turquie, rappelant un tweet de Sky news au premier jour du coup d'Etat, selon lequel "Erdogan a demandé l'asile politique en Allemagne".
Mais elle a dû retirer le tweet après l'échec du coup d'Etat.
 
 
 
Traduit du site AlManar