18-03-2019 08:26 PM Jerusalem Timing

Bahrein: manifestations e soutien à cheikh Qassem. "Les chiites sont persécutés"

Bahrein: manifestations e soutien à cheikh Qassem.

Le conseiller spécial auprès du Président du Conseil de la Shoura islamique Hussein Amir Abdallahian a estimé que " le retrait de la nationnalité de l’ ayatollah cheikh Issa Qassem, est un acte totalement inhumain".

Une manifestation a été organisée Dimanche soir, depuis la ville de Puri (ouest de Manama) avec pour slogan " les oulémas libres" , en guise de soutien à l'ayatollah Cheikh Issa Qassem, a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

En plus des solgans de soutien à cet éminent religieux condamné à la destitution de sa nationalité bahrenie, d'autres solgans de solidarité avec les autres dignitaires religieux qui ont été arrêtés pour avoir osé participer  au sit-in de Diraz.

Les protestations se sont propagées dans les villes  "Maameer" ,  de "Karzakan" , de "Nuwaidrat,  Aker" .

Les manifestants ont réiteré  leur détermination à poursuivre leur mouvement dans la voie de la réalisation de la démocratie afin de répondre aux demandes du peuple bahreïni.

Ils ont insisté sur le fait que le peuple du Bahrein ne pourra réaliser ses ambitions et envisager des réformes qu'avec la chute du régime des alKhalifa.

Par ailleurs, le Centre du Bahreïn pour les droits de l'homme a confirmé que les chiites " disciples des Ahl al-Bayt", les gens de la famille prophétique  à Bahreïn étaient persécutés  par le gouvernement, des persécutions qui touchent tant les droits politiques que  religieux", selon l'agence d'informations iranienne Tasnim.

Le Centre de Bahreïn pour les droits de l'homme a déclaré dans un communiqué que "   87 dignitaires religieux chiites ont été convoqués , et que ces convocations ont donné suite à des procès quotidiens notamment celui de cheikh Issa Qassem, qui est également jugé par les autorités dans une affaire mettant en cause l'exercice de l'une des plus importantes obligations religieuses . "

Le centre estime que «le communiqué  des experts des Nations Unies du 16 Août, 2016, témoigne de l'existence d'une forme de persécution dirigée contre la population chiite à Bahreïn..  Les experts des Nations Unies ont exhorté le gouvernement du Bahreïn de mettre un terme à ce genre de persécutions."

Le centre appele  "les autorités du Bahreïn à cesser leur politique de persecution appliquée contre la population chiite " et les invite  à  revenir au dialogue mutuel et à la réconciliation nationale".

En Iran, le conseiller spécial auprès du Président du Parlement de la Shoura islamique pour les affaires internationales Hussein Amir Abdallahian a estimé que " la destitution de la nationnalité de l' ayatollah cheikh Issa Qassem est un acte totalement inhumain".