23-07-2019 07:01 PM Jerusalem Timing

Les Frères du Yémen forment une nouvelle coalition menaçant la paix civile

Les Frères du Yémen forment une nouvelle coalition menaçant la paix civile

Al-Islah veut former une coalition qui regroupera différents mouvements et groupes salafistes, sous prétexte de renforcer les rangs de la "résistance luttant contre les Houthis (Ansarullah) et l’armée".

Le parti yéménite Al-Islah (branche yéménite de la confrérie des Frères musulmans) semble vouloir inciter à une guerre confessionnelle à long terme au Yémen, en formant une coalition avec le Parti salafiste al-Rachad et d’autres mouvements salafistes en Arabie saoudite.

Depuis la Turquie, son chef Mohammad Yadoumi a annoncé la formation d’une nouvelle coalition qui regroupera prochainement différents mouvements et groupes religieux salafistes, sous prétexte de renforcer les rangs de la « résistance luttant contre les Houthis (Ansarullah) et l’armée yéménite ».

Dans un communiqué posté en début de cette semaine sur Facebook, Yadoumi a évoqué les différends dans les rangs des combattants sur les fronts soutenus par la coalition saoudienne. Ces divergences entravent, selon le chef d’Al-Islah, la victoire militaire des pro-saoudiens dans les régions de Naham Sanaa et Jawf. La victoire de l’axe saoudien dans ces régions qui devrait ouvrir la voie à la prise de contrôle de la capitale Sanaa.

L’initiative d’Al-Islah renforcera les divergences dans les rangs des combattants pro-saoudiens notamment à Ma'reb, Jawf et Taez, ont estimé des observateurs proches de l’axe saoudien.

Des sources proches du président démissionnaire Abed Rabbo Mansour Hadi ont fait état des différends entre le camp pro-Hadi et celui d’Al-Islah. Ce dernier a totalement coupé ses relations avec Hadi, et coordonne avec le vice-président de Hadi, le général Ali al-Ahmar proche des Frères.

L’initiative d’al-Islah a été critiquée par la militante pro-Frères, Tawakol Kerman, vu que le parti a participé à une conférence à laquelle ont participé des dignitaires wahhabites.

De son côté, le ministre pro-Hadi, Hani Ben Brik, s’est pris à la participation d’Al-Islah à une conférence aux côtés des personnalités qui soutiennent Al-Qaïda.  

Source: AlAkhbar