19-03-2019 11:41 PM Jerusalem Timing

Les Egyptiens ne font pas confiance à la gestion du Hajj par l’ Arabie Saoudite

Les Egyptiens ne font pas confiance à la gestion du Hajj par l’ Arabie Saoudite

Un sondage, publié par alAhram, et qui en dit long sur le manque de confiance du peuple égyptien envers l’Arabie.

Le site Hajj et Omra  a publié  sur son compte Twitter les résultats d'un sondage réalisé par un institut d'étude en Egypte concernant l'opinion des  pèlerins égyptiens sur la gestion du Hajj cette année, a rapporté le quotidien égyptien alAhram.

Le site (qui reprèsente un groupe de professeurs et d'étudiants dans le domaine du Fiqh et qui  publie les coulisses de la direction saoudienne du  Hajj ) a déclaré que 21 pour cent des Egyptiens ont reporté leur pèlerinage pour des raisons de sécurité.

Le site a  publié un rapport du Centre arabe de recherche et d'études en Egypte selon lequel le nombre de participants à ce sondage est de 6.000 Egyptiens , qui ont l'habitude de voyager à la terre des deux Saintes mosquées pour effectuer le devoir du  Hajj. Le centre a choisi les participants à ce sondage ayant entre 25 et 75 ans.

Selon ce rapport, environ 42 pour cent des sondés ont avoué qu'ils ne percevaient pas la gestion de ce Hajj  de manière optimiste.  Alors que 33 pour cent d'entre eux espèrent retourner dans leur pays d'origine.

Le site a souligné qu'"un grand nombre de sondés préfèrent reporter leur pèlerinage pour une année  plus sécurisée. Voire,  21 pour cent des pélerins qui se sont inscrits enregistré pour le hajj de l'année islamique  1437,  ont changé d'opinion et attendent des garanties sérieuses sur  leur vie et une nette amélioration de la gestion du pèlerinage.

Le site Hajj et Omra a également indiqué que 43 pour cent des sondés ont affirmé qu'ils étaient mécontents  par  leur propre gouvernement qui n'a pas  défendu pas les droits des Egyptiens qui sont tombés en martyr  l'année dernière  à Mina.

Toujours selon le site en question, les sondés ont  été interrogés sur l'utilisation par l'Arabie Saoudite de techniques modernes de gestion du Hajj . Et, les réponses ont été les suivantes: 52% ont voté très faible , 29% ont voté très bon et  19% d'entre eux ont voté  moyen.

Les sondés ont répondu à une autre question concernant cette fois  les circonstances actuelles du pélerinage de cette année.

Et la réponse :  45% ont estimé que le Hajj est un acte religieux à risque moyen,  32% ont estimé que le hajj est un acte religieux à haut risque, 23% ont estimé que le hajj est un acte religieux  sans risque.

Selon le rapport du centre,  24% des sondés ont estimé que  l'insécurité et les incidents qui ont coûté à la vie des pèlerins au cours des dernières années est normal, mais 43% pensent que l'absence de sécurité durant le hajj est dûe à la mauvaise gestion du gouvernement saoudien.

15% des sondés ont  également estimé que ces incidents étaient le résultat du non-respect des règles  par les pèlerins et enfin 18% d'entre eux pensent que tels incidents sont le destin de Dieu et donc  la faute humaine n'a rien avoir là-dedans.

Il est à noter que le nombre de volontaires égyptiens pour le pèlerinage de  l'année 1437  a chuté de 28 pour cent par rapport à l'année dernière.