18-11-2019 10:01 PM Jerusalem Timing

"Israël" frappe plusieurs cibles à Gaza, confusion autour d’un plan russe

Moscou a proposé à Abbas de rencontrer Netanyahu en Russie.

L'armée d’occupation israélienne a frappé dans la nuit de lundi à mardi des domiciles et des positions de la résistance à Gaza, sous prétexte de riposter à des tirs essuyés par ses soldats en provenance du territoire.

"Les forces israéliennes ont essuyé des tirs lors d'activités de routine le long de la barrière ‘de sécurité’ dans le nord de la bande de Gaza", a prétendu l'armée d’occupation dans un communiqué.

Le correspondant du site Paltoday a affirmé que les chars israéliens ont tiré 5 obus d’artillerie, deux d’entre eux se sont abattus sur une position des brigades d’AlQuds, branche armée du Jihad islamique palestinien et sur une position appartenant à la résistance palestinienne.

Les trois autres obus ont visé deux domiciles de la famille Chanti et Chabat et un terrain vide. Ces tirs ont provoqué des dommages matériels et n’ont pas fait de victimes.

Un plan russe d'une rencontre Netanyahu-Abbas

Sur le plan politique, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas aurai accepté une proposition russe de rencontrer à Moscou le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a annoncé lundi un diplomate palestinien.

"Nous avons informé les Russes aujourd'hui que le président Abbas acceptait l'initiative (russe) d'une rencontre entre Abbas et Netanyahu avec le président Poutine à Moscou", a déclaré à l'AFP Abdel al-Hafeez Nofal, ambassadeur palestinien à Moscou.

"Mais il est clair pour nous que les Israéliens veulent éviter les exigences de cette rencontre", a ajouté le diplomate au téléphone sans donner plus de détails. 

La proposition russe a été au centre d'un entretien lundi du Premier ministre israélien avec Mikhail Bogdanov, émissaire pour le Proche-Orient du président russe Vladimir Poutine.

Or, des responsables de l'Autorité palestinienne ont indiqué qu’Abbas n’a pas encore admis l’initiative russe.

M. Bogdanov est attendu mardi à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne, pour des discussions avec des responsables palestiniens.

L'ambassadeur palestinien à Moscou a également déclaré à l'agence de presse russe Interfax que M. Bogdanov avait rencontré le président palestinien en Jordanie il y a trois semaines et que ce dernier avait "donné son accord pour participer à cette rencontre".

La rencontre prévue initialement le 9 septembre, selon le diplomate, a été reportée "après qu'Israël a décidé de prendre une pause et de réfléchir au sujet d'un accord".

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait récemment annoncé que M. Poutine était disposé à accueillir un sommet israélo-palestinien à Moscou.

Le président Abbas a constamment posé comme conditions à une rencontre avec Netanyahu un gel de la colonisation, la libération de prisonniers palestiniens et un calendrier afin que les discussions ne s'éternisent pas.