23-10-2019 05:10 AM Jerusalem Timing

Syrie: le drapeau américain hissé dans une province kurde de Raqqa

Syrie: le drapeau américain hissé dans une province kurde de Raqqa

Le Pentagone évoque un déploiement américain fait à la demande de la Turquie.

Le drapeau américain a été vu ce vendredi hissé sur une maison située dans la province de Raqqa, non loin de la frontière avec la Turquie.

Selon une source proche de la milice kurde formée par les Etats-Unis, Forces démocratique syrienne (FDS), des Marins américains ont créé un poste de contrôle dans le village al-Mounbatih qui se trouve à 2km à l’ouest de la ville Tal-Abyad dans la province nord de Raqqa, non loin de la frontière syro-turque.

Ils sont arrivés à bord de plusieurs véhicules Humvee en provenance de la ville Aïn Arab (Kobané), libérée de Daesh par les FDS, avec l’aide des Américains et devenue le fief des Kurdes depuis.

« Les forces américaines sont entrées en compagnie de dirigeants des FDS et le nombre des voiture s’élève à 15. Au moment même, des drones américains et des hélicoptères Apache survolaient la région. Il se peut qu’ils se rendent dans la ville de Tal-Abyad pour se réunir avec des responsables des FDS », a ajouté cette source.

Le Pentagone regrette

Selon l’AFP, les drapeaux américains étaient visibles depuis la frontière turque, et plus précisément depuis la ville turque d'Akçakale, située à la frontière dans la province de Sanliurfa (sud-est).
 
"Le YPG (Unités de protection du peuple kurde), extension de l'organisation terroriste du PKK (milice kurde en Turquie), a hissé hier (jeudi, ndlr) des drapeaux américains sur trois points de la localité de Tall Abyad qu'il contrôle", a rapporté l'AFP a partir de l'agence de presse turque progouvernementale Anadolu.


Selon l'agence Anadolu, des combattants kurdes avaient déjà hissé il y a deux semaines le drapeau américain dans la ville de Minbej (nord de la Syrie), libérée des jihadistes de l'EI.
   
Interrogé mercredi, le porte-parole du Pentagone Peter Cook a regretté la présence de drapeaux américains en Syrie, et invité "les alliés des Etats-Unis à ne pas hisser de drapeaux de leur propre chef"" selon des propos rapportés sur le site internet du département américain de la Défense.


A la demande de la Turquie

Ce vendredi, un autre responsable du Pentagone a indiqué que des forces spéciales américaines ont été déployées dans le nord de la Syrie. Sans signaler dans quelle région précisément.

Ce déploiement a été décidé "à la demande du gouvernement turc", a indiqué le porte-parole du Pentagone Jeff Davis, rapporte l'AFP.

Selon un responsable militaire américain, il s'agit d'un effectif de quelques "dizaines" d'hommes.

"Des forces spéciales américaines accompagnent les forces turques et celles de l'opposition syrienne modérée" dans leurs efforts pour déloger l'EI d'une zone au sud de la frontière turco-syrienne "près de Jarablos et d'Al-Raï", a indiqué M. Davis.
   
Ankara a lancé le 24 août une offensive dans le nord de la Syrie, envoyant ses chars et ses forces spéciales. Ayant pendant logtemps fermé les yeux à la présence de Daesh tout au long de sa frontière, elle a affiché vouloir dorénavant soutenir les miliciens de l’Armée syrienne libre contre le groupe  wahhabite takfiriste et de le déloger .

Ankara n'a pas non plus caché sa volonté de freiner la progression dans le nord syrien des Kurdes syriens qui étaient sur le point de conquérir Jarablos.

Des combats ont eu lieu entre les miliciens l'ASL soutenus par les Turcs et ceux des FDS appuyés par les Américains.

 

 

Sources: Sites libanais; AFP