19-05-2019 11:23 PM Jerusalem Timing

L’Iran fustige le CCG

L’Iran fustige le CCG

Le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Qassemi a qualifié la déclaration ministérielle du conseil des pays du Golfe (CCG) de répetitif et d’infondé".

Le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Qassemi a qualifié la déclaration ministérielle du conseil des pays du Golfe (CCG) de répetitif et d'infondée" soulignant que "le régime saoudien ne peut pas se déresponsabiliser de la mort des milliers de pèlerins dans la tragédie de Mina", a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

En réaction à la déclaration de la réunion des ministres des Affaires étrangères du CCG à New York, Qassemi a surtout dénoncé les allusions et allégations non-fondées élaborées contre l'Iran.

    
Il a affirmé " que ces accusations s'inscrivent dans le cadre d'une tentative par des membres du CCG de se décharger de toute responsabilité , sachant que  la communauté internationale a établi un lien entre le wahhabisme et ses protecteurs avec les actes terroristes qui ont eu lieu durant les deux dernières décennies".

Et de poursuivre : "Le fait qu'un membre prétentieux impose des points de vue partiaux et unilatéraux à des réunions diplomatiques fermées   est une tactique inefficace et vouée à l'échec".

Il a souligné que ' le régime saoudien ne peut pas par ce genre de  provocations ou agissements  se déresponsabiliser de la mort de milliers de pèlerins à la Maison de Dieu."

Dimanche soir à New York, les ministres des Affaires étrangères du CCG ont répété leurs allégations anti-iraniennes. Ils ont prétendu que l'Iran envisageait de politiser le rituel de Hajj et d'en exploiter le symbole pour offenser l'Arabie saoudite.

Des milliers de pèlerins de la Maison de Dieu ont perdu la vie en septembre 2015, à Mina, en pleine cérémonie de Hajj, à la suite de la mauvaise gestion des responsables saoudiens. Plus de 460 Iraniens figuraient parmi les victimes.