19-10-2019 05:42 PM Jerusalem Timing

Les marines russes et chinoises à l’assaut de l’ennemi en mer de Chine

Les marines russes et chinoises à l’assaut de l’ennemi en mer de Chine

L’opération s’est soldée par une bataille en mer à laquelle ont participé sept navires.

Les exercices militaires conjoints Russie-Chine resteront dans les mémoires tant ils ont impressionné, avec pour acmé un assaut conjoint de l’« ennemi » en mer de Chine méridionale. Les marines russe et chinoise ont procédé aux exercices conjoints « Coopération marine 2016 » en mer de Chine méridionale.

Selon le ministère russe de la Défense, les militaires des deux pays ont montré un haut niveau de coordination des actions en réalisant divers scénarios : maintien de positions, attaques de l’ennemi, patrouilles et opérations de sauvetage.

 Les manœuvres dans le cadre de « l’attaque de l’ennemi » ont offert un spectacle mémorable: les troupes blindées russes ont traversé les eaux de la mer de Chine méridionale en compagnie des navires amphibies chinois de l’Armée populaire de libération.


Ces navires blindés ont mis cap sur la côte en utilisant des pièges de chaleur contre les missiles de l’ennemi. Des dizaines de bâtiments et de véhicules d’assaut ont pris la mer depuis les navires amphibies Kunlun Tian et Peresvet. Habituellement chassé du polygone qu’il occupe, l’ennemi a cette fois-ci été délogé d’une véritable bande côtière située non loin d’une petite ville de la province du Guangdong..

L’opération s’est soldée par une bataille en mer à laquelle ont participé sept navires. A tour de rôle, des destroyers chinois et des bâtiments de lutte anti-sous-marine russes ont réduit en miettes les cibles flottantes placées sur leur route. Ils ont ensuite tiré des salves afin d’abattre des drones.

Le maître-mot de ces exercices grandeur nature était la coordination des actions. Les militaires russes et chinois, en équipe unie, ont manœuvré de manière conjointe au large des côtes, lutté contre des incendies et libéré des navires civils pris en otage par des terroristes. Toujours ensemble, ils ont fait la chasse aux sous-marins à l’aide d’hélicoptères décollant depuis des vaisseaux russes et chinois.

Aussitôt les exercices terminés, les navires sont partis dans des directions opposées et les marins chinois ont salué les Russes depuis le bâtiment Kunlun Tian. Un au revoir plus qu’un adieu, puisque de nouvelles manœuvres conjointes sont prévues dès l’automne prochain, cette-fois-ci dans les eaux territoriales russes.