16-10-2019 02:30 AM Jerusalem Timing

Cisjordanie: l’Occupation blesse une fille de 13 ans. 8 palestiniens tués.

Cisjordanie: l’Occupation blesse une fille de 13 ans. 8 palestiniens tués.

Depuis le 1er octobre 2015, 230 Palestiniens sont tombés en martyrs.

Politique de la gâchette facile: l’armée d’occupation israélienne a ouvert le feu ce mercredi sur une adolescente palestinienne de 13 ans, à un checkpoint en Cisjordanie occupée avec pour prétexte qu’elle était sur le point de commettre un attentat.

Selon le ministère israélien de la guerre, la jeune adolescente a été légèrement blessée à la jambe et conduite à l'hôpital par les secours israéliens.

"Je voulais mourir", aurait-t-elle dit aux forces israéliennes, selon ce ministère.
 
Toujours selon la version de ce dernier, la jeune fille, portant un sac suspect aux yeux des gardes, s'est approchée à pied sur une voie normalement réservée aux véhicules à un checkpoint près du point de passage de Qalqilia entre le territoire palestinien et les territoires de 1948,  dans le nord de la Cisjordanie. Après l’avoir blessée, les soldats israéliens ont fouillé son sac et n’y ont rien trouvé.
   

Reprise des opérations de résistance


 Après une accalmie, les opérations de résistance ont repris en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupée, toujours avec des moyens non létaux.

Depuis vendredi, c’est la neuvième attaque ou tentative d’attaque réalisée.  
 
Mardi, les soldats de l’occupation ont exécuté Issa Tarayrat, un adolescent de 16 ans à al-Khalil Hébron alors qu’il tentait de poignarder une militaire israélien. Procédé israélien devenu désormais courant, après l’avoir blessé, les soldats israéliens l’ont laissé saigner jusqu’à sa mort, interdisant au Croissant rouge palestinien de lui venir en aide.

Deux autres jeunes Palestiniens avaient été exécutés auparavant, sous prétexte qu’ils voulaient faire une attaque contre le mausolée d’Abraham alors qu’aucun soldat ou colon n’a été blessé. Selon la version israélienne, les deux martyrs portaient des poignards et avançaient en direction des militaires israéliens.  Selon Arabvs48, les deux Palestiniens ont moins de 18 ans et sont des cousins.

Lundi, l’armée d’occupation avait ouvert le feu contre un jeune jérusalémite qui a blessé deux policier israéliens, dont une policière, grièvement atteinte.


230 jeunes palestiniens tués


Depuis vendredi, il y a donc eu selon un bilan israélien 8 tentatives d’opération à l’arme non létale, deux à Jérusalem occupée, une à proximité de la colonie de Gush Etzione, et 4 à al-Khalil Hébron, ainsi qu’une opération à la voiture bélier.

Et ce sont donc 8 palestiniens qui sont tombés en martyrs et trois autres qui ont été gravement blessés. Du côté israélien, il y a eu 5 blessés dont certains dans un état grave.

Face à cette hausse des opérations de résistance les autorités de l’occupation israélienne ont exécuté la politique de sanction collégiale. Apres l’opération qui a eu lieu à Jérusalem occupée, elles ont contraint les commerçants à fermer leur magasin. Elles ont également arrêté le frère de l’auteur de l’opération
     
Face au blocage du processus de paix, et à la poursuite de la colonisation des territoires palestiniens de 1967, Cisjordanie et Jérusalem compris, des jeunes palestiniens se sont lancés depuis le 1er octobre 2015 dans  des opérations de résistance à l’arme non létale.

Exécutées individuellement par de jeunes adolescents dans leur majeure partie, deux sexes selon l’AFP. Elles ont coûté la vie à 230 Palestiniens, 34 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un érythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP.

 

Sources: AFP, Arabs48.