24-06-2019 02:43 PM Jerusalem Timing

Moscou plus résolue que jamais à livrer ses missiles antinavires à la Syrie

Moscou plus  résolue que jamais  à livrer ses missiles antinavires à la Syrie

Il s’agit de contrats de livraisons de batteries de défense côtière Bastion, dotées de missiles de croisière antinavires Iakhont ,de type S-S-N 26, supersoniques, d’une portée de 300km...

Le  Président du comité fédéral russe pour la coopération militaro-technique,  Mikhaïl Dmitriev, a confirmé l’engagement de son pays à honorer son contrat de livraison de missiles antinavires russes à la Syrie !

Il faut dire que la Russie a maintes fois déclaré qu’elle compte exécuter ses contrats de fournitures d’armes  signés en  2007, notamment ses contrats avec la Syrie de livraisons de batteries de défense côtière Bastion, dotées de missiles de croisière antinavires Iakhont ,de type S-S-N 26, supersoniques, d’une portée de 300km,  malgré les tentatives des Etats-Unis et de l’entité sioniste à bloquer la transaction.

Dmitriev a déclaré dans un communiqué publié par Ria Novosti, que «le contrat est entré en vigueur », ajoutant que « Moscou réalisera son objectif d'exportation d'armes soit 11.7  milliards de dollars cette année, contre 10 milliards l'an dernier».

Cela dit, le directeur du Centre d'analyse du commerce mondial d'armes, Igor Korotchenko a déclaré qu’il s'agit d'un contrat sans précédent et qui ouvre un nouveau segment du marché d'armements à la Russie.

Par ailleurs, il a souligné que la Russie, principal fournisseur d'armes de l'Algérie et de la Syrie, subirait un manque à gagner de plus de 6 milliards de dollars en cas de déstabilisation de la situation dans ces pays !

"Les contrats de livraison d'armes signés par la Russie avec l'Algérie et la Syrie constituent plus d'un huitième du carnet des commandes militaires de la Russie avec les pays étrangers", a-t-il affirmé, précisant que ce carnet sélevait à 48 milliards de dollars. Aussi, est-il capital pour Moscou que ni l'Algérie ni la Syrie ne soient touchées par les processus déstabilisateurs qui frappent actuellement nombre de pays arabes, a ajouté M. Korotchenko.


"C'est précisément dans ce pays, à Tartous en particulier, que se trouve l'unique base navale russe située à l'étranger", a indiqué l'expert.

 Il est persuadé qu'un changement de régime en Syrie entraînerait une diminution considérable des possibilités des forces navales russes.