23-06-2017 09:56 AM Jerusalem Timing

Les droits des Chiites en Arabie sont sciemment négligés

Les droits des Chiites en Arabie sont sciemment négligés

C’est l’ambassadeur égyptien dans cette monarchie qui l’affirme.

L’ambassadeur égyptien en Arabie saoudite Fathi Chazelli a révélé que les droits de la communauté chiite dans ce royaume sont meprisees et par conséquent ses revendications sont justifiées.

Le diplomate égyptien s’exprimait dans un entretien accordé à la télévision égyptienne OnTv, dans une émission consacrée aux évènements de la région d’al Katif chef-lieu de la province de Sharkiyyé ou plusieurs manifestations ont violemment été réprimées par les autorités. Les manifestants chiites déploraient le fait d’être traités comme des citoyens de seconde catégorie.

Chazelli assure que les autorités saoudiennes négligent  sciemment les régions dans lesquelles vit la communauté chiite qui représente selon des chiffres officiels entre 10 et 15% de la population. «  Le niveau de civilisation et l’intérêt public y sont nettement inférieurs que dans les autres régions saoudiennes » a-t-il précisé.

Selon lui, il existe bel et bien une accumulation historique qui justifie les revendications chiites qui réclament davantage d’intérêt, une part dans les appareils de l’état  et de la fonction publique.

Chazelli estime que cette question est « particulièrement sensible car elle menace une région d’où est extraite la plus grande partie du pétrole produit ». Indiquant qu’il est particulièrement difficile de prévoir la façon avec laquelle les autorités saoudiennes vont se comporter avec ce dossier, il a toutefois dit s’attendre à ce qu’elles optent pour davantage de rigueur et de dureté.

Interrogée sur les raisons pour lesquelles Riad n’entame pas de reformes, il a signalé que le mouvement salafiste constitue pour elle le véritable obstacle. Sachant que les régions de Sharkiya comptent 60% de chiites.

A la question de savoir pourquoi les medias arabes se désintéressent des revendications de la communauté chiite, que ce soit en Arabie, au Bahreïn, ou au Koweït, Chazelli explique que tous les médias connus font partie du système capitaliste qui comprend entre autre les médias américains et les sionistes.

«  Il ne faut pas miser sur les medias internationaux car ils montrent les informations en fonction d’un agenda américain », a-t-il déploré.