22-02-2020 12:36 PM Jerusalem Timing

Grenades dans une mosquée au Sénégal: "excuses" du ministre de l’Intérieur

Grenades dans une mosquée au Sénégal:

«L’exercice du culte doit être séparé de l’action politique »(Ministre)

Le ministre sénégalais de l'Intérieur Ousmane Ngom a présenté dimanche ses "excuses" après un incident dans une mosquée de la confrérie musulmane tidiane à l'intérieur de laquelle un policier avait lancé des grenades lacrymogènes au cours de violences vendredi à Dakar.
  

 Egalement ministre du culte, il a qualifié le geste du policier "d'incident regrettable" et de "bavure policière", déplorant "l'exploitation à des fins politiques qui est fait de cet incident".
 "L'exercice du culte doit être séparé de l'action politique et je voudrais que nous autres, acteurs politiques, éloignons nos manifestations des mosquées", a-t-il ajouté.
   

Cet incident à la mosquée El Hadj Malick Sy de Dakar, lors de violences liées à l'interdiction d'une manifestation de l'opposition à la candidature du chef de l'Etat Abdoulaye Wade à la présidentielle du 26 février, a exacerbé les tensions dans la capitale et d'autres villes.

Il a profondément choqué les Tidianes, qui, avec les Mourides, font partie des confréries les plus influentes du Sénégal, pays à 95% musulman. Ce geste a été qualifié par eux de "profanation" d'un lieu de culte et de "toute une communauté".