19-09-2019 07:38 AM Jerusalem Timing

Actions militaires pour empêcher la fermeture du détroit d’Ormuz

Actions militaires pour empêcher la fermeture du détroit d’Ormuz

La Marine royale britannique a envoyé dans la région du Golfe, sept navires de guerre dont le destroyer Daring

Alors que le gouvernement britannique envisage d'envoyer des centaines de soldats et un sous-marin nucléaire de plus dans la région du Golfe, sur fond de tensions avec l'Iran ;  le département américain à la Défense (le Pentagone) compte renforcer ses bases aériennes et terrestres dans la région afin d’empêcher toute tentative iranienne de fermer le détroit d'Ormuz.

Pour les responsables de la défense britannique, il n’y a pas de doute  qu'un nouveau  conflit armé avec le régime iranien est inévitable, voire le déclenchement d’une guerre contre l’Iran n’est qu’une question de temps, soit  dans un an et demi ou deux !

ormuzSelon le quotidien américain, The Wall Street , les responsables du Pentagone ont annoncé  au Congrès des plans militaires pour installer de nouveaux dispositifs de surveillance dans la région  afin de garder l'œil sur ce qui se passe dans le détroit d’Ormuz, et aussi, des systèmes de détection anti-mines .

L'armée américaine  veut également que le processus de modernisation des systèmes d’armes  à bord de ses navires s’accélère afin qu'ils puissent être utilisés contre les navires iraniens ultra-rapide, et aussi intercepter les  missiles iraniens lancés à partir de la côte !

Toujours selon la même source, les responsables au Pentagone ont confirmé que ces préparatifs sont conduits par  le Commandement central de l'armée américaine, qui supervise les forces dans le Golfe !

Mais aussi, cela montre que les planificateurs d’une guerre ont déjà pris des mesures concrètes pour se préparer à un éventuel conflit avec l'Iran, alors que  les hauts fonctionnaires à la Maison Blanche tentent d'éviter de parler sur ce sujet.

D’un autre côté, le quotidien britannique le Sundays Times, a rapporté hier Dimanche, que la Grande-Bretagne  a l’intention d’envoyer un bataillon d'infanterie aux Emirats Arabes Unis, son allié solide dans la région, afin de démontrer sa volonté de le défendre s'il était attaqué par l'Iran. Londres aussi envisage d’envoyer des troupes supplémentaires dans la région si les autres pays du CCG, l'Arabie saoudite , Koweït, Qatar, Bahreïn et le Sultanat d'Oman demandaient de l’aide !

Le journal a souligné que la Marine royale britannique a envoyé dans la région du Golfe,  sept navires de guerre dont le destroyer Daring, réputé comme étant l’un de ses plus modernes destroyers : il a rejoint le mois dernier la flotte Arakaël !

Et d’ajouter que les navires anti-mines,  Pambroke , Cora,  Middleton et Ramsey, se sont déployés à Bahreïn, alors qu’un sous-marin nucléaire britannique  navigue dans les eaux de la région et sera rejoint  par un second sous-marin équipé de missiles Cruz !

Le journal a ajouté que les forces de l’air britanniques comptent envoyer leurs avions  de combat Tornado et Typhoon dans la région, dans le but de défendre les essaims d'hélicoptères et d'avions de transport stationnés au Qatar, Oman, Bahreïn et  Émirats arabes unis.

détroit d'ormuzCitant un  responsable haut-placé, le quotidien britannique  souligne que  «Les planificateurs au ministère de la Défense britannique ont imaginé le pire des scénarios de guerre au début de cette année, surtout après avoir constaté  que le conflit avec l'Iran est inévitable tant qu’il poursuivait ses ambitions nucléaires ».

Le responsable  a déclaré que «  la Grande-Bretagne sera contrainte à participer dans une  confrontation avec Téhéran, que cela la plaise ou non, en riposte à des attaques iraniennes contre  ses troupes en Afghanistan .. Nous avons aussi sont des alliés importants dans la région et qui sont prêts à nous aider militairement », a-t-il précisé.

Un porte-parole du ministère de la Défense britannique a ajouté qu’ «ils ont mis des plans d'urgence pour plusieurs scénarios possibles dans toutes les régions du monde, et qu’ils veulent une solution politique et non militaire» !